Gazette de Liége

Il y a plus d’un mois, nous évoquions le mouvement de contestation de citoyens contre la démolition de la maison Janssens, sise avenue Godin-Parnajon à Huy, à côté du Quick. Cette dernière est en effet menacée par le vaste projet immobilier porté par l’agence Trevi Rasquain, qui prévoit la démolition de cette maison bourgeoise pour y construire un immeuble regroupant 16 appartements dont une surface commerciale au rez-de-chaussée destinée aux futurs bureaux de l’agence hutoise. Une demande de permis a été déposée auprès de la Ville de Huy en février, suivie d’une enquête publique, qui a suscité quelque 46 réclamations de riverains ainsi qu’une pétition de 1 500 signatures remise au collège par la Communauté Historia, mouvement de défense de biens patrimoniaux.

Différents avis négatifs extérieurs

Lors de sa dernière réunion, le collège communal a décidé de rendre un avis négatif préalable au projet. Une décision appuyée sur base des différents avis extérieurs reçus. "La zone Hemeco a remis une note négative en termes de sécurité", indique le bourgmestre. Par ailleurs, au niveau du Code civil, "un problème de pignon, autrement dit de mitoyenneté se pose avec le bâtiment voisin". Le SPW a également remis un avis négatif quant à un risque d’inondation et un problème de flux d’entrée et de sortie du parking. Enfin, "nous avons également pris en compte l’avis des citoyens". Et d’ajouter : "Une série de choses doivent donc encore être résolues par le promoteur."

Le dossier va désormais être envoyé au fonctionnaire délégué de la Région wallonne, qui remettra à son tour un avis sur l’ensemble du projet, avant un avis définitif du collège pour une délivrance ou non du permis. Rien n’est donc encore sûr pour la maison Janssens.