Gazette de Liége

Partant du constat général d’un déclin commercial des centres-villes au sein de l’arrondissement de Huy-Waremme, et en particulier dans le centre-ville de Huy qui connaît un nombre croissant de cellules commerciales vides avec des problématiques connexes (insécurité, insalubrité, manque d’attractivité,…), l’ASBL Meuse Condroz Hesbaye (MCH) a pris la décision de lancer en 2014 un projet-pilote de redynamisation du centre-ville de Huy.

"Il y a un constat que les centres-villes sont désaffectés, en difficulté. Si on ne développe pas une attractivité du centre, tout ce qui est service va s’émousser", déclare Christophe Collignon, président de MCH et échevin de l’Enseignement à Huy. "En 2013, on a sondé ce qui se faisait en matière de redynamisation dans d’autres centres urbains. À partir de là, on a monté un projet pilote pour notre zone", explique l’échevin.

Plusieurs phases de travail

En partenariat avec la Ville de Huy et la Région wallonne, qui financent respectivement le projet à hauteur de 20 000 et 120 000 euros chacune, l’ASBL MCH entend donc diminuer le nombre de cellules commerciales vides, désaffectées ou en rotation permanente, mais aussi favoriser la pérennisation des commerces, développer la mixité commerciale, privilégier les projets d’autocréation d’emploi et les activités innovantes, sans oublier l’amélioration de l’attractivité du pôle commercial du centre-ville de Huy, et ce de façon à inverser la tendance de lente érosion de ce dernier. Les causes étant principalement la migration des commerces en périphérie, les loyers trop élevés et la problématique d’accessibilité et de mobilité vers les commerces du centre-ville.

Un résultat déjà positif

L’ASBL MCH, active dans le développement économique de la région et qui dispose d’une longue expérience en matière d’accompagnement des indépendants, a développé le projet "Cellules vides" en plusieurs phases de travail. Ce n’est en effet qu’après avoir procédé à un premier recensement des surfaces commerciales en 2014 et réalisé des ateliers avec des commerçants que MCH, sur base des réflexions émises, a entrepris d’embellir ces dernières et d’augmenter ainsi positivement leur visibilité, par de la peinture d’abord puis la pose de vinyles (bâches colorées et customisées), de telle sorte d’attirer les futurs investisseurs ou les futurs commerçants, comme l’explique Lara Henket, chargée de projet (MCH). Depuis lors, en collaboration avec les propriétaires des cellules inoccupées, MCH propose à ceux-ci une customisation gratuite de leurs vitrines à l’aide de vinyles.

"Selon les derniers chiffres, la Ville serait repassée dans les centres-villes dynamiques. Ça redevient donc positif. Même si je sais que tout n’est pas parfait et que des projets sont encore en cours de construction, la tendance est déjà en train de s’inverser", constate Christophe Collignon. Ce que confirme Jordane De Moliner, directrice de MCH : "Après un an de projet, on remarque déjà une stabilisation". Et Lara Henket de préciser : "De 15 % de cellules vides en 2014, on est passé à 14 % en 2015. On remarque donc une stabilisation. À l’avenir, le taux de cellules inoccupées atteindrait 12 %. Sur un recensement de 630 cellules dont une centaine inoccupées, dans douze mois, on chuterait à 80 cellules vides. C’est assez positif et ça montre l’intérêt pour les commerçants de s’installer à Huy".Aude Quinet

Tous les propriétaires d’une cellule commerciale vide de l’arrondissement de Huy-Waremme peuvent contacter l’ASBL Meuse Condroz Hesbaye au 085.84.97.82 ou via commerces@mch-economie.be.