Politique Telle est l’ambition affichée par les deux députés régionaux issus du MR.

Fin d’année oblige, les budgets de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles viennent d’être adoptés. L’occasion pour deux des quatre députés issus de l’arrondissement de Huy-Waremme, à savoir Manu Douette et Caroline Cassart (MR), de faire le point à cet égard. C’est ainsi que parmi les chiffres qui ont été annoncés, les élus libéraux (il y a aussi Christophe Collignon pour le PS et Rodrigue Demeuse pour Écolo) ont identifié cinq domaines ("les 5 E"). Comme expliqué par ces derniers, il s’agit de "définir une identité propre à l’arrondissement de Huy-Waremme".

"Moteurs et novateurs"

Et ce, dans une volonté de dépasser les clivages partisans et de se montrer "moteurs et novateurs". L’énergie fait figure d’incontournable pour Manu Douette, à l’heure où pas moins de 176 communes dont la sienne, soit celle de Hannut, ont voté un Plan Climat. Et ce dernier de faire référence aux budgets prévus en la matière, qu’il s’agisse de l’isolation des bâtiments publics et privés (la notion de "citoyens ambassadeurs" étant promue) ou encore de la possibilité de créer des communautés d’énergie renouvelable (autour d’éoliennes citoyennes…).

L’environnement constitue un autre défi épinglé par Caroline Cassart. Laquelle évoque notamment la plantation envisagée de 4 000 km de haies sur le territoire wallon. Soit un moyen jugé idéal pour lutter contre l’érosion des sols et les inondations qu’a connues l’arrondissement. "Mais cela doit se faire en accord avec les agriculteurs", insiste la bourgmestre d’Ouffet.

Autre cheval de bataille de cette dernière : la mobilité, parfois problématique au sein de l’arrondissement. À cet égard, des enveloppes importantes sont également prévues en termes de vélo, de covoiturage et de lignes de bus. "Nous tiendrons à l’œil la mise en place des deux lignes Wel supplémentaires promises par le ministre Henry et la réalisation de la liaison Tihange-Tinlot."

L’économie locale et les circuits courts font aussi figure de priorités. Pour Manu Douette, une importance doit être accordée à l’innovation et au numérique via le soutien aux start-up. La filière recyclage des déchets est par ailleurs évoquée ainsi que la création d’espaces de coworking. Il s’agit en outre de promouvoir plus encore l’alimentation durable, locale et saine. Enfin, un "enjeu majeur" est constitué par le logement public (il convient de renforcer les PPP), sans oublier la thématique du vieillissement de la population.

Bruno Boutsen