Santé C’est ainsi qu’est décrit le déménagement du CHC de Liège par une de celles qui l’ont piloté.

Samedi prochain, le Centre hospitalier chrétien (CHC) disposera d’une infrastructure flambant neuve. Laquelle, soit la clinique du MontLegia, va réunir sur un seul et même site les trois implantations liégeoises du groupe de santé CHC.

C’est ainsi qu’un déménagement pas comme les autres est en cours depuis vendredi. Et ce d’autant plus qu’il se déroule en pleine crise du coronavirus qui n’en finit plus d’engendrer son lot de conséquences.

C’est donc dans ce contexte particulier que se déroule ce méga-déménagement, lequel va regrouper en une structure unique trois hôpitaux (Saint-Joseph, Espérance et Saint-Vincent). À la manœuvre : une équipe de quelques personnes sous la direction de la cheffe de projet Isabelle François.

Et parmi celles qui ont piloté l’important dossier, on retrouve Noëlle Closon. Née en 1985 et habitant le quartier du Sart-Tilman, elle est en couple avec Mathieu Georges, lui-même médecin anesthésiste au CHC. Nul besoin de dire que ces parents de trois enfants ont fort à faire durant cette période compliquée.

Une société canadienne spécialisée

"Ces dernières semaines ont été assez chargées", reconnaît notre interlocutrice. Et ce surtout pour elle, qui a dû faire atterrir en toute hâte le déménagement, lequel a été reporté d’un mois puis avancé d’une semaine, coronavirus oblige. "Il a fallu s’adapter sans cesse", souligne Noëlle, chargée plus spécifiquement du transfert du matériel, tout en insistant sur la disponibilité du personnel.

Pour épauler le CHC dans cette tâche inédite, il a été fait appel à une société canadienne spécialisée, à savoir en l’espèce HCR. "Elle a déménagé plus de 400 hôpitaux et labos dans le monde." Profitant de son expérience, les derniers mois ont été mis à profit afin de régler les détails de l’opération qui a débuté il y a plusieurs semaines. Et ce, la concernant, par un passage en revue des différents services.

Bruno Boutsen