Culture Il a présenté sa nouvelle saison au sein de ses ateliers situés rue de la Tonne à Rocourt.

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas dans ses bâtiments de l’Émulation où il clôture sa saison 2018-2019 et où il s’apprête à entamer sa septième saison que le Théâtre de Liège a présenté sa programmation pour 2019 et 2020. Pour l’occasion, ce sont en effet ses ateliers situés depuis 2013 rue de la Tonne à Rocourt, face au service Travaux de la Ville, que ses responsables parmi lesquels son directeur général Serge Rangoni ont levé un coin du voile sur celle-ci.

Il s’agissait de mettre en valeur le savoir-faire du Théâtre et la compétence liégeoise en la matière, qu’il s’agisse d’ailleurs des décors (réalisés au sein d’entrepôts de 1 000 m2) ou des costumes. Pour Serge Rangoni, "la renommée nationale et internationale du Théâtre de Liège passe également par la qualité de ses ateliers de décors et de costumes".

Pour ce qui est du bilan, l’institution théâtrale compte un peu plus de 80 équivalents temps plein dont environ cinq personnes employées de manière fixe au sein des ateliers visités. Se positionnant plus que jamais comme "la vitrine de la création en Fédération Wallonie-Bruxelles", elle a pris en charge en 2018-2019 cinq productions de spectacles d’artistes du cru et a investi des montants importants en coproduction de spectacles nationaux et internationaux.

74 000 spectateurs en 2018-2019

En outre, près de 74 000 spectateurs ont été accueillis au Théâtre de Liège où 71 titres ont été programmés pour un total de plus de 300 représentations et 75 événements annexes. Toujours au rayon chiffré, on totalise 11 spectacles en diffusion nationale et internationale (soit 160 dates dont 89 à l’étranger) ainsi que 13 réalisations de décors et 12 confections de costumes. On insiste également sur l’importance des nouvelles sources de financement dont les projets européens ou le tax shelter.

Concernant la programmation, laquelle a aussi été présentée à Bruxelles, sept créations sont prévues et on notera la présence de plusieurs artistes en compagnonnage. Parmi ceux-ci : le Collectif Mensuel et UBIK Group qui présenteront en début de saison prochaine "Sabordage" et "Lavomatickx". Soit des spectacles s’inscrivant dans la poursuite de leur ligne artistique respective et interrogeant chacun à leur façon le désenchantement du monde.

La présence de fidèles du Théâtre de Liège (Vincent Lécuyer, Thomas Ostermeier, Yves Beaunesne, Falk Richter, Salvatore Calcagno) et de Liégeois (Dominique Roodthooft, Axel De Booseré et Maggy Jacot ainsi que Frédéric Ghesquière et Justine Lequettte) est également à souligner. De même que le retour du "Picnic urbain" et des festivals habituels tels que "Impact" et "Pays de Danses" ou encore "Atlas of Transitions" et "Corps de Textes".

Bruno Boutsen