A situation inchangée, la mesure était inévitable : dès ce mercredi, il ne sera plus possible de rendre visite à un patient hospitalisé ni d’accompagner un proche qui vient en consultation au CHR de la Citadelle de Liège.

L’objectif est de limiter drastiquement les échanges entre l’extérieur et l’intérieur de l’hôpital afin d’éviter les contaminations au Covid-19. "Nous sommes tout à fait conscients du ‘coût’ social de cette mesure, mais au vu des chiffres actuels, et de la circulation intensive du virus, nous ne pouvions faire autrement", explique Sylvianne Portugaels, directeur général du CHR de la Citadelle. De nombreux patients hospitalisés ont en effet contracté le virus dans le cercle familial, où les gestes barrières sont moins respectés.

Précision utile : les visites sont interdites dans tous les services, à l’exception des unités de pédiatrie et néonatologie (limité à un seul parent), maternité (limité à un seul accompagnant) et pour les patients en fin de vie (limité à un accompagnant de confiance).

Autre mesure décidée, complémentaire à la première : la réouverture de la Conciergerie dont l’équipe se chargera de livrer des colis – déposés par des proches – aux patients. Ouverte de 10h30 à 16h, dès jeudi 22 octobre, elle sera située rue des Glacis 215, à la « Petite Maison ». « C’est une innovation née durant la première vague », précise Christiane Tomat, en charge de l’expérience patient. "A l’époque, nous avions géré plus de 2.000 colis, preuve que ce service est d’une utilité immense pour garder les liens entre les patients et leurs proches".

Actuellement, une majorité de consultations, opérations et actes techniques reste programmée. Mais si les courbes ne devaient pas s’aplatir, nul doute qu’une déprogrammation plus importante devra être décidée.