Gazette de Liége

«Poumon vert en bordure du centre- ville», le parc de la Chartreuse et des oblats, propriété de la Ville, avait suscité lors du dernier Conseil communal (27/03) plusieurs interrogations du CDH. Non protégés, les surplombs des entrées du tunnel de chemin de fer, à l'arrière du Valdor, appartiennent à la SNCB, «qui a été gentiment mise en demeure d'intervenir» signale Serge Carabin, chef de groupe CDH. L'acheteur de l'ancien site militaire, «qui n'a encore rien communiqué quant à ses projets», était censé clôturer les lieux et vider les hangars des encombrants dangereux, ce que la Ville a dû faire elle-même, «le propriétaire ne l'ayant fait qu'en partie». Quant aux aménagements, les projets de l'échevinat de l'Environnement et du Tourisme sont de réaliser un parc nature avec des sentiers balisés plutôt qu'un parc urbain «où tout est cultivé». La création d'une entrée supplémentaire par la rue d'Amerceour avait été évoquée; elle ne pourra être réalisée car cela nécessiterait de construire une passerelle au-dessus du chemin de fer. «Ce n'est pas impossible mais nous ne l'envisageons pas pour le moment». Autre point sensible concernant le parc: le projet d'immeuble à appartements, sur le Thier de la Chartreuse, porté par la société de Laurent Minguet. Ce dernier demande des dérogations concernant le bâtiment, qu'il voudrait plus haut que ses voisins et plus proche de la route. Une concertation est prévue, selon Michel Firket, échevin de l'Urbanisme, à la mi-avril.

© La Libre Belgique 2006