Non, Liège ne devra pas choisir entre une patinoire olympique construite à la Médiacité avec une capacité de 1200 places assises ou une piscine à Jonfosse.

Près de 300 personnes affiliées à des clubs de patinage artistique, de vitesse ou hockey sur glace fréquentent - en plus du public - la patinoire installée en 1938 au Palais des Sports de l'Exposition de l'eau. Géré par un privé de 1940 à 78, l'outil passa à la Ville, l'échevin Pirotte y réalisant pour 2,25 millions d'euros des travaux. Depuis 4 ou 5 ans, alors que la Ville voulait fermer la patinoire, celle-ci a été, sous le nom Palais des Sports, reprise par une asbl qui la gère.

70 ans plus tard...

"La patinoire olympique de la Médiacité, dit Louis Letems du cercle des patineurs liégeois artistiques, est un vrai bijou de 60 mètres sur 30, avec une température de glace idéale à - 8 degrés. Elle sera ouverte toute l'année au lieu des 6 mois aujourd'hui et devrait être opérationnelle fin 2009 voire au printemps 20 10."

Quant à la piscine à construire sur le site Jonfosse, le langage est clair à l'échevinat des Travaux de Jean-Géry Godeau (PS) : "Elle reste une priorité pour la Ville. On continue à chercher des subsides. On possède quelques pistes à explorer." Et on peut imaginer pas seulement de l'aide publique, voire même un phasage des travaux. Le bureau de l'architecte Luc Derycke, spécialisé dans les piscines et chargé de celle-ci, souligne que la Ville cherche des budgets et que le dossier est en attente, mais pas annulé.

Liège a un urgent besoin de piscines : pour les écoliers de tous réseaux, mais aussi le grand public. Seules les infrastructures de Grivegnée et d'Outremeuse - en dehors des heures réservées aux écoles et clubs sportifs - sont accessibles. On a cru un moment que ce bel outil au centre-ville que constitue le bassin de l'Evêché pourrait bénéficier d'une reprise ou d'un accord avec la Ville. Administrateur du Bureau administratif de l'Evêché, Luc Duchateau précise : "Si la salle de sport, le parc sont ouverts et fréquentés par les écoles et autres clubs, la piscine est fermée. La Ville et la Région wallonne veulent que nous installions un nouveau système de filtrage de l'eau. En plus d'une chaudière ce sont des frais importants sans compter des aménagements comme pédiluve, parois sans arêtes..."

Des appuis promis mais...

Mais alors qu'il comptait la présence d'un millier d'écoliers par mois, il a dû fermer et attend depuis juin le passage des services de la Ville. Une visite annulée et reportée à la rentrée de septembre et toujours pas effectuée. "Quand il fut question de fermeture, dit-il, des élus de l'opposition avaient promis d'intervenir. Mais je ne vois rien venir pas plus que de la part des écoles libres du centre-ville qui fréquentaient la piscine. Mais nous restons ouverts à toute proposition."