L'établissement pénitentiaire de Lantin deviendra la prison Covid-19 de référence pour la Wallonie.

En cas de besoin, la prison liégeoise aménagera une unité spécialisée et entièrement dédiée à l'accueil des détenus issus des autres prisons wallonnes, rapportent les titres Sudpresse jeudi. "L'idée serait d'avoir l'équivalent wallon de la prison de Bruges, où nous avons une unité de 25 lits dédiés aux coronavirus. Si la situation venait à s'aggraver, Lantin serait la seule prison au sud du pays à accueillir les détenus wallons testés positifs et asymptomatiques. Mais pour le moment, nous n'avons 'que' 11 détenus positifs qui se trouvent tous à Bruges, dont la moitié sont des Wallons. Si nous avons besoin davantage de capacité, alors on ouvrira cette unité à Lantin, et pas ailleurs. Nous discutons également avec l'hôpital de Vilvoorde pour agrandir la capacité en Flandre", explique Kathleen Vandevijver, porte-parole des établissements pénitentiaires de Belgique.

"On a choisi Lantin parce que la prison possède déjà une polyclinique au cœur même de son bâtiment, comme à Bruges. C'est plus facile, les installations sont déjà présentes. C'est donc cet endroit de la prison qui serait aménagé. Nous sommes en train d'étudier la manière dont nous pourrions mettre cela en place, et les aménagements qui devraient être réalisés. Nous voulions être préparés au cas où nous aurions besoin d'une plus grande capacité d'accueil".

Pour le moment, aucune date de mise en place n'a été communiquée.