Coopération Elle a succédé mercredi, pour une durée de trois ans, à la région d’Aix-la-Chapelle.

Une sorte de mini-Union européenne, sans toutefois le Parlement ainsi que le pouvoir législatif qui vont avec : c’est ainsi que l’on peut qualifier l’Euregio Meuse-Rhin. Soit, pour rappel, une organisation de coopération transfrontalière, laquelle réunit pas moins de trois pays (Allemagne, Belgique, Pays-Bas) et cinq régions (Communauté germanophone, régions d’Aix-la-Chapelle et du Sud Limbourg hollandais ainsi que provinces de Liège et du Limbourg), regroupant au total quatre millions de personnes.

Numérique et mobilité

Lors d’une cérémonie organisée mercredi au sein du palais provincial, la Province de Liège a succédé, pour une durée de trois ans, à la région d’Aix-la-Chapelle à la présidence de l’Euregio Meuse-Rhin. Dès sa prise de fonction, le président du collège provincial Luc Gillard (PS) a dit sa volonté de donner de nouvelles impulsions, faisant de la transition numérique et de la mobilité transfrontalière ses priorités.

Durant cette présidence, la Province de Liège souhaite effectivement profiter des opportunités qu’offre la numérisation pour "améliorer, consolider et renforcer l’échange de données entre les instances publiques" et pour "concevoir de nouveaux outils via lesquels les informations en termes d’offres culturelles, touristiques, de formation et d’emploi pourront être mises à disposition des usagers et des citoyens".

Cet échange de données entre opérateurs est jugé essentiel dans le secteur des services de secours où près de 1 300 interventions transfrontalières sont recensées par an au sein de l’Euregio. "L’intensification de l’usage du numérique dotera l’opérateur public d’outils lui permettant d’assumer son rôle d’interface au service du citoye n", estime Luc Gillard.

En matière de mobilité transfrontalière, la Province entend privilégier l’utilisation des transports en commun comme alternative crédible et écologique à la voiture. "Mais de nouveaux produits tels que la commercialisation du Ticket Euregio ou encore le lancement du Ticket Euregio Vélo dès 2020 devront être conçus. Les liaisons entre les grandes villes devront être davantage exploitées", souligne le nouveau président de l’Euregio. Lequel souhaite relever le défi du développement durable grâce à une utilisation plus intelligente des ressources et à une économie au service du bien-être.

Bruno Boutsen