Politique Elle a décidé de procéder à l’acquisition d’un immeuble de bureaux destiné à accueillir plusieurs services.

D’un campus à un quartier, la promesse devient réalité" : c’est sous cet intitulé que l’intercommunale Spi et ses partenaires, artistiques en l’espèce, convie ce samedi le grand public à venir (re) découvrir lors de portes ouvertes le site emblématique du Val Benoît. Ancien site universitaire en bord de Meuse, ce dernier pour rappel l’objet depuis de longues années désormais d’une réhabilitation en profondeur, laquelle est d’ailleurs pilotée par la Spi.

Si le bâtiment dit du Génie civil est occupé et que d’autres développements sont attendus d’ici peu au sein des bâtiments connexes, il en est d’autres qui reçoivent petit à petit une nouvelle affectation. C’est ainsi le cas de l’ancienne centrale thermoélectrique, laquelle abritera comme on le sait une "Centrale des Métiers". Mais non loin de là et aux côtés du Forem, il existe un autre acteur public important qui a pris la décision d’investir à son tour, à savoir la Province.

Un projet dénommé "Renaissance"

Lors de la séance du conseil provincial tenue ce jeudi en fin de journée, un point à l’ordre du jour avait trait précisément à l’acquisition d’un immeuble de bureaux sur le site du Val Benoît. C’est dans le cadre d’un projet dénommé "Renaissance", comme nous l’explique André Denis (MR), député provincial en charge des Infrastructures, a décidé de procéder à cette acquisition importante. Il s’agit d’un projet de 24 millions d’euros qui doit être pris en charge sur fonds propres.

Ainsi que souligné en primeur par André Denis dès avant le conseil provincial de ce jeudi, il s’agit en l’espèce d’une "logique de regroupement des services", et ce en vue de "réaliser des économies d’échelle". C’est donc bien dans une perspective de rationalisation des bâtiments gérés par la Province que cette dernière a envisagé cet investissement conséquent. Lequel s’inscrit en outre selon le député provincial dans un cadre plus large visant d’ailleurs tant des acquisitions que des ventes d’immeubles.

Concrètement, le bâtiment concerné, en cours de construction par la société Moury, est situé à l’arrière du site côté Forem, le long du tunnel de Cointe. Sur environ 6 500 m2, il est destiné à accueillir les services provinciaux liés aux Infrastructures et aux Bâtiments ainsi que la direction générale, lesquels sont pour l’instant éparpillés en différents endroits de la ville jugés peu accessibles.