Politique Et elle a émis un avis conditionnel sur le schéma provincial de développement territorial.

C’est un ordre du jour particulièrement fourni qui attendait ce jeudi soir les élus hannutois. Et ce, lors du dernier conseil communal de l’année 2019 où plusieurs points dignes d’intérêt étaient soumis au vote. Mais c’est par la prise d’acte d’une démission assez inattendue qu’a débuté la séance. À savoir en l’espèce celle du conseiller communal CDH Benoît Cartilier, lequel a été remplacé par une nouvelle venue en la personne d’Audrey Gergay. Élu depuis 2000 et ancien président du CPAS, Benoît Cartilier était également jusqu’il y a peu président de la fédération du CDH de Huy-Waremme. Candidat sur la liste H + lors des dernières élections, il l’avait aussi été récemment à la Région.

Outre l’approbation des budgets respectifs de la Ville et du CPAS, une séance conjointe était d’ailleurs organisée à ce sujet, d’autres points financiers étaient à l’ordre du jour. Mais il a également été question pour le conseil de valider le Plan Climat.

Vingt fiches actions

Lequel, dénommé "Plan d’action en matière d’énergie durable et de climat", a été présenté par le bourgmestre Manu Douette (MR). Et ce dernier de mettre en avant une démarche entreprise par la Ville il y a six mois avec le concours des associations et des citoyens. "Il s’agit à la fois de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer le cadre de vie environnemental." Vingt fiches actions, qui concernent l’énergie et la mobilité entre autres, ont été établies et des inscriptions budgétaires sont déjà prévues.

Un autre point qui a été soumis à décision a trait au schéma provincial de développement territorial. À cet égard, comme elle l’avait fait en son temps concernant un document semblable issu de la Région, la Ville a émis un avis conditionnel. Et ce, car elle n’est pas suffisamment considérée et reconnue en tant que pôle d’attractivité.

Bruno Boutsen