C’est à la rentrée que la Ville de Herstal introduira auprès de la Communauté française un dossier qui suit son cours depuis le début de la législature. La procédure à respecter en vue de doter la ville d’un centre culturel a été avalisée par le conseil communal. Il s’agissait, en effet, d’approuver le cahier des charges pour l’obtention de l’agrément et, par conséquent, l’accord de construction de l’infrastructure qui l’abritera.

Les autorités communales ont d’ores et déjà prévu de l’implanter sur le site Browning, rue Faurieux. "Il se situera dans l’hyper-centre. La place, une fois rénovée, arrivera en bordure du centre culturel", souligne l’échevin André Namotte (Ensemble pour Herstal), en charge des Affaires culturelles.

En attendant d’obtenir l’autorisation d’ériger son centre culturel, Herstal a créé, fin 2007, la maison des associations culturelles. Laquelle a organisé, en juin dernier, la fête de la musique à Herstal. L’animatrice-directrice qui a été recrutée prendra ses fonctions le 1er août. "Quand nous aurons obtenu l’agrément, cette maison des associations culturelles deviendra le centre culturel local de Herstal. On espère avoir cette reconnaissance en 2010", poursuit l’échevin.

Le futur centre culturel, tel qu’il a été imaginé, devrait être constitué d’un plateau de 300 m2 et d’une surface permettant d’accueillir 400 personnes en configuration assise. "Il y aura aussi une cafétéria, une salle d’accueil avec un petit amphithéâtre pour l’organisation d’animations enfantines Les 400 places assises seront sous la forme de gradins amovibles qui pourront être rétractés s’il y a la volonté d’organiser un concert qui se prête à un public debout", explique André Namotte.

La ville de Herstal pourrait obtenir l’agrément de catégorie 3. Qu’est-ce que cela signifie ? "Une subvention de 50000 euros qui s’accompagnerait d’une part des pouvoirs locaux, communaux et provinciaux, de 50000 euros également."

Quant aux spectacles qui y seront donnés, l’échevin précise qu’ils "seront à la portée de la population locale". Comprenons qu’il s’agit de créer une structure culturelle accessible à toutes les bourses. L’endroit permettra donc de mettre en valeur les artistes locaux. Ceux de Herstal bien sûr mais aussi, selon la demande, ceux d’autres communes de la Basse-Meuse. "Il y a à Herstal un vivier musical important. L’atelier rock a donné naissance à différents groupes", souligne l’échevin. "Il y aura des programmations pour les enfants afin de les habituer à aller voir des spectacles. À l’entrée, il pourra y avoir des expositions ", ajoute-t-il.

Ce centre culturel, les autorités herstaliennes espèrent le concrétiser dans les quatre ans.