L’hiver est à nos portes ! Et, pour lutter contre les effets néfastes de Dame Nature, le service Hiver de la Ville de Liège se met traditionnellement en place à la mi-novembre pour se terminer, en principe, à la mi-mars,

Son "QG " est installé rue de la Tonne à Rocourt dans l’ancienne caserne Leman, site militaire qui fut cédé par la Défense nationale à la Ville de Liège qui en fit l’acquisition en 2014.

Aujourd’hui, près de 250 agents communaux y travaillent quotidiennement. "Cette concentration de personnel lié à la gestion de l’espace public permet des actions concertées et transversales, facilitées par la proximité et un vaste espace adapté à leur développement", explique l’échevin des Travaux, Roland Léonard. Un immense hangar pour accueillir le sel de déneigement et divers équipements y a d’ailleurs été installé.

Les équipes affectées au Plan hiver se composent de 128 agents communaux. Parmi ceux-ci, 67 agents sont affectés aux circuits prioritaires et 61 agents aux circuits secondaires. De surcroît, en cas d’extrême rigueur, la Ville de Liège est en mesure de mobiliser tous les services (propreté, plantations, services transversaux) et les effectifs liés au déneigement avoisineraient alors les 300 agents !

Sur les 660 km de voiries que compte la Ville de Liège, 550 km sont des voiries communales et à charge de la Ville. 110 km ont un statut régional et sont gérés par le SPW.

Prioritaires et secondaires

On distingue pour la Ville deux types de réseau : les circuits prioritaires et secondaires d’épandage.

Les circuits prioritaires concernent les voies d’accès aux hôpitaux, les itinéraires des transports en commun, les grands axes de circulation et les voiries desservant les pôles économiques. Ils s’étendent sur une distance de 250 km divisés en 7 circuits de 35 km chacun, couvrant tous les quartiers de la Ville.

De même, une attention spécifique sera accordée aux axes dévolus à la mobilité active et notamment aux cheminements cyclo-piétons.

Les axes secondaires représentent 300 km de voiries. Ils sont traités en principe aux heures ouvrables. Ces prestations sont bien sûr modulables en fonction des nécessités rencontrées sur le terrain.

L’accès aux bâtiments publics où sont localisées des mini-crèches, des crèches, des écoles, des mairies de quartier, et l’accès aux locaux qui accueillent des personnes à mobilité réduite et des personnes âgées doivent être garantis. Dans cette optique, les ouvriers communaux réalisent des parcours déneigés.

Les services des travaux assurent également la fourniture de sel en conteneur à proximité des voiries à forte déclivité. 130 bacs à sel sont ainsi mis à disposition des riverains concernés. Cette mesure permet aux citoyens d’assurer un déneigement efficace devant leurs habitations.

Matériel adéquat

Pour assurer ces tâches, le personnel communal est équipé de 22 véhicules spécifiques : 9 camions avec grandes épandeuses de 5 m³, 10 épandeuses de 1 m³, montées sur camionnettes. Deux véhicules 4X4 munis d’une lame et une épandeuse 1 m³ sont également opérationnels. Cette année, l’entretien des cheminements pour les piétons et les cyclistes ainsi que les Ravel sera facilité par l’acquisition de 2 brosses à neige montées sur des balayeuses.

Rappelons que la Ville de Liège a adhéré en 2011 au marché groupé de la Province et compte chaque année sur un stock pré-hivernal de sel conséquent. Cette année, c’est une provision totale de 4 000 tonnes de sel qui est mobilisable au besoin.