Ainsi, un plus grand nombre de spectateurs pourrait être accueilli au-delà des 200 personnes actuellement autorisées en intérieur, a-t-on indiqué mardi à la ville de Liège. Cette proposition fait suite à une réunion qui s'est déroulée mardi à l'hôtel de ville avec les représentants de quatre grandes salles de spectacles à Liège, à savoir le Théâtre de Liège, l'Opéra Royal de Wallonie, l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège et le Forum. Afin de soutenir la relance de ces secteurs durement touchés par la crise du coronavirus, le bourgmestre liégeois a proposé, sous réserve du respect des conditions sanitaires par les exploitants (port du masque obligatoire, mise à disposition de gel...), d'autoriser la fréquentation des salles à raison d'un siège sur deux.

A la suite du Conseil National de Sécurité du 20 août, les spectacles, pièces de théâtre, salles de cinéma, matchs de football ou autres événements sportifs peuvent désormais accueillir 200 spectateurs à l'intérieur et 400 en extérieur, avec respect des distances de sécurité et obligation de porter le masque. Il est toutefois possible de déroger à cette disposition pour autant que les règles de sécurité soient respectées.

"Ces secteurs doivent pouvoir reprendre leurs activités dans les plus brefs délais. Cette relance doit permettre la sauvegarde de nombreux emplois, tout en répondant à la demande d'activités de nos concitoyennes et concitoyens éprouvés par cette crise sanitaire", souligne-t-on à la ville de Liège.

Concrètement, il s'agit de laisser un siège inoccupé entre chaque spectateur ou chaque bulle familiale, les membres d'une même bulle familiale pouvant s'asseoir les uns à côté des autres. Les exploitants devront mettre en place un cheminement spécifique afin d'éviter les croisements de spectateurs à l'entrée et à la sortie des spectacles. L'exploitation des buvettes et des vestiaires ne sera, toutefois, pas autorisée.

Ce protocole sera soumis aux autorités concernées, à savoir ministres compétents, gouverneur de la province de Liège et médecin hygiéniste.

De nouvelles réunions seront organisées dans les prochains jours avec d'autres représentants du secteur culturel, les organisateurs d'événements, les clubs sportifs comme le Standard de Liège et le RFC Liège.