Sécurité Le plan zonal 2020-2025 a été présenté ce jeudi par les autorités locales.

C’est le 12 novembre prochain que sera soumis au conseil communal de Huy le plan zonal de sécurité 2020-2025. Lequel a été présenté ce jeudi par les autorités locales responsables, qu’il s’agisse du chef de corps de la zone de police Christophe Romboux ou du bourgmestre PS de Huy Christophe Collignon.

Le plan est vu par ces derniers comme un outil de planification et de mise en œuvre de la politique policière locale afin d’atteindre les objectifs fixés. Pour ce qui est des six ans à venir, trois objectifs stratégiques ont été définis, à savoir en l’espèce la gestion de la sécurité publique dans les quartiers de l’hypercentre, la lutte contre les vols qualifiés dans les bâtiments et celle contre le trafic de stupéfiants.

Opération "coup de poing"

À cet égard, le bourgmestre de Huy, en charge quant à lui de la police administrative, évoque "un phénomène de société difficile à appréhender qui implique une réponse préventive et répressive". C’est ainsi qu’une opération dite "coup de poing" a été menée le 18 octobre dernier, laquelle sera d’ailleurs reconduite à l’avenir selon le chef de corps.

Ce dernier assure que des plans d’action spécifiques seront mis sur pied pour chacun des trois objectifs stratégiques. En outre, d’autres thématiques sont prises en considération dans le plan zonal de sécurité, qu’il s’agisse des violences contre des policiers ou intrafamiliales, du terrorisme/radicalisme, de la fraude sociale ou encore de la circulation routière.

À cet égard, alors que pas moins de 13 radars préventifs ont été mis en place, on constate pour 2018 une baisse des accidents avec blessés et une hausse de ceux avec dégâts matériels. Dans le cadre de l’élaboration du plan, une attention particulière a été accordée au sentiment d’insécurité ressenti par les habitants. Et ce notamment par ceux de la rive gauche.

En effet, sur base du diagnostic qui a été réalisé (montrant une baisse des vols dans les véhicules et dans les habitations et une hausse des P.-V. en matière de stupéfiants), une recrudescence des faits commis dans cette zone est constatée. "Huy est une ville relativement sûre", assure toutefois le bourgmestre tandis que le chef de corps met en évidence les mesures qui ont été prises afin de rendre la police plus visible. Ce dernier compte également sur la population afin de signaler tout comportement suspect.

Bruno Boutsen