La décision devrait être officialisée ce dimanche. Le Carnaval de Goé, lui, est déjà annulé.

Prévu les 21-22-23 mars prochains, le 518e Laetare de Stavelot sera annulé. C’est du moins ce qui semble ressortir des contacts entre comité des fêtes, autorités locales et fédérales. La nouvelle devrait être officiellement prise et communiquée ce dimanche.

Un changement de cap à 180 degrés puisque le 4 mars dernier les organisateurs annonçaient le maintien des festivités : “La rumeur publique est plus forte que toutes les puissances de ce monde, a dit un jour le chanteur québécois Gilles Vigneault. C’est sans doute pour cela que de plus en plus de personnes croient, ou font croire aux autres, que notre Laetare serait certainement annulé en raison de la crise du coronavirus. ️Pour couper court à ces bruits, le Royal Comité des Fêtes du Laetare de Stavelot informe, qu’à ce jour, il n’est nullement question d’annuler nos trois glorieuses, et qu’aucune information allant en ce sens ne lui a été communiquée par une autorité publique”.‼️

Le ton de l’époque était toutefois nuance puisque le comité organisateur ajoutait : “Il va de soi que nous suivons attentivement l’évolution de la situation et prendrons, le cas échéant, les décisions nécessaires, en parfaite harmonie avec les autorités communales, nos sociétés folkloriques et musicales”.

Pareille annulation ne s’était plus produite depuis 1962 et ce, pour cause d’épidémie de variole…

Prévu le 29 mars, le carnaval de Goé est également annulé. “Prendre une telle décision n’est pas chose aisée” expliquent les organisateurs. “En effet, à l’heure actuelle, la situation est évaluée chaque jour, avec son lot de conseils et recommandations, rassurants ou contraignants, ainsi que les interdictions qui commencent à voir le jour. C’est sur base des informations de ces derniers jours, mais surtout de celles à venir, que nous avons suivi le conseil de la sagesse, à savoir de ne pas prendre le risque d’organiser une manifestation mettant en contact un certain nombre de personnes.”

“Il est possible que l’avenir nous donne tort, mais nous préférons agir avec le principe de précaution. A bien y réfléchir, le Covid-19 était en Chine au mois décembre, en Italie il y a peu, et dans notre entité il y a quelques jours. Et si on pousse la réflexion un peu plus loin, un pays a tardé à prendre certaines décisions et est maintenant dans l’obligation de placer en quarantaine l’entièreté de sa population… Ceci dit, nous travaillons en étroite collaboration avec nos autorités afin que la date de report proposée soit acceptée et puisse accueillir le carnaval de Goé.”

L’hypothèse de reporter le Laetare de Stavelot est également sur la table. A ce titre, rappelons que les festivités de 1962 avaient également été reportées et n’avaient pas connu un réel succès, loin de là.