Vendredi soir, les Marchinois ont pu découvrir en détail le projet de développement des infrastructures du Pôle des arts du cirque et de la rue Latitude 50 à Marchin, dont la première phase des travaux a débuté. La présentation était complétée d’une visite de chantier en présence des autorités communales, régionales, du député provincial-président Luc Gillard et de la ministre de la Culture Bénédicte Linard (Écolo).

Voici 15 ans que Latitude 50 existe sur le site marchinois comme lieu dédié à la création. "On a au fil des années créé une dynamique collaborative avec différents partenaires" que sont l’école du cirque de Marchin, le festival Les Unes fois d’un soir…, explique Olivier Minet, directeur de Latitude 50. Soit un véritable Centre des arts du cirque et de la rue qui viendra "prendre tout son sens" avec la construction des nouveaux bâtiments. "On va pouvoir étendre nos activités." Car la demande est là. "On a reçu 140 demandes de résidence cette année contre 70 l’année dernière."

Concrètement, il est question d’ériger à côté des bâtiments existants - salle de résidence, bureaux et logements - un cirque flambant neuf vêtu de bois permettant d’accueillir "la pratique circassienne", précise le directeur. "Il nous fallait un lieu adapté avec un espace et une hauteur suffisante. L’idée est là depuis dix ans." Le projet, réalisé par l’entreprise Stabilame et de l’Atelier d’architecture Meunier-Westrade, bénéficie déjà d’une aide de la Province de Liège.

À côté du cirque, l’école du cirque de Marchin - située à quelques kilomètres avec ses 600 élèves - viendra installer son nouveau bâtiment, construit sur fonds propres, de sorte à venir renforcer le lien entre artistes amateurs et professionnels.

Latitude 50 espère un investissement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la phase 2 (équipement scénique et pose du gradin en bois de 300 places) et de la Région wallonne pour la phase 3 (hall de liaison entre le bâtiment actuel et le cirque), avec une inauguration pour septembre 2021. À terme, ce sont pas moins de 2700 m2 de bâtiments et quelque 5 000 m2 de terrain qui seront dédiés à la formation, à la création et à la diffusion des arts du cirque et de la rue à Marchin.

A.Q.