C’était le 25 mars 2017, il y a près de 4 ans déjà… Un incendie qui s’avérera criminel avait eu raison de ce bâtiment emblématique, situé sur les hauteurs de Spa (Balmoral) : le Golf Hotel, à l’abandon depuis plusieurs années déjà, était en effet totalement détruit par les flammes.

Depuis ? D’aucuns pensèrent au début que ce fâcheux incident accélérerait le dossier de réhabilitation du site. C’était toutefois sans compter sur des relations tendues entre le propriétaire (attaché au groupe néerlandais Bever Holding) et la Ville de Spa, qui jouaient au chat et à la souris.

Mais si un projet d’hôtel avait été évoqué après l’incendie, selon nos confrères de la RTBF, le propriétaire vient d’annoncer qu’il démolirait à ses frais ce qui reste de l’hôtel. On évoque un délai de deux mois pour l’exécution des travaux… n’en déplaise aux défenseurs du patrimoine qui espéraient au moins conserver la façade.

Recours judiciaire

Du côté des autorités spadoises, on reste prudent tant ce dossier fut complexe à gérer ces dernières années. Pour rappel, avant l’incendie, le bâtiment était à l’abandon depuis une quinzaine d’années déjà ; triste vitrine pour Spa, cité thermale qui espère toujours une inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco…

Déjà, l’échevin des Travaux Paul Mathy a annoncé que, passé ce délai de 2 mois, la Ville prendra ses responsabilités et détruira elle-même le bâtiment, question de sécurité, doit-on comprendre. Il s’agirait ensuite de récupérer le montant des dépenses par voie judiciaire.