Gazette de Liége Engie Electrabel veut construire un bâtiment pour l’entreposage des assemblages de combustible nucléaire usé.

Dans son magazine de décembre de Tihange contact, Engie Electrabel a annoncé aux Hutois qu’elle démarrait la préparation d’un nouveau bâtiment pour l’entreposage des assemblages de combustible nucléaire usé sur le site de Tihange.

Des bâtiments du même type devraient également être construits sur le site nucléaire de Doel.

Selon l’information diffusée, ce nouveau bâtiment sera construit sur l’actuel parking de Tihange 3. Pour l’instant, le projet de construction est en phase de conception. Les demandes de permis suivront en 2019 et la construction devrait débuter en 2020.

En fait, toujours selon Electrabel, cet espace d’entreposage supplémentaire est nécessaire pour le démantèlement des centrales nucléaires après 2025.

"Lors du processus de production d’énergie nucléaire, l’uranium présent dans l’assemblage de combustible nucléaire est fractionné. Cela dégage une énorme quantité de chaleur qui est convertie en électricité. Après trois à quatre ans dans le cœur du réacteur, un assemblage de combustible nucléaire est épuisé, ce qui signifie que toute énergie utilisable a été exploitée. Après avoir été refroidis pendant une période d’environ deux ans dans la piscine de désactivation de leur unité nucléaire, les assemblages de combustible usé sont transférés dans une piscine d’entreposage temporaire en attente d’une décision finale par rapport à leur stockage définitif ultérieur." En clair, on ne sait pas trop, à l’heure actuelle, ce que l’on va en faire.

Reste que le bâtiment qui abrite ces piscines sera plein dès 2023. "C’est pourquoi nous avons besoin d’un nouveau bâtiment".

Et Engie Electrabel, dans son magazine, de rassurer les Hutois : "Afin de garantir la sûreté nucléaire, des conteneurs à double usage seront utilisés dans ces nouveaux bâtiments. Cela signifie qu’ils peuvent être utilisés à la fois pour l’entreposage et le transport et qu’ils peuvent résister à des accidents externes tels qu’une chute d’avion ou un incendie majeur. En même temps, les nouveaux bâtiments d’entreposage où se trouvent ces conteneurs, seront résistants aux séismes et équipés d’un système de ventilation passive."