Après près de 14 ans sous la bannière de Bridgestone, Mecamold, active dans la fabrication de moulages pour pneus, va désormais dépendre de Keravalon, une structure qui remet les entreprises à flot et dont le siège est situé à Paris, a annoncé jeudi Bridgestone lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Keravalon, société d'investissement privé spécialisée dans l'acquisition et l'exploitation d'entreprises sous-performantes, répond aux besoins des entreprises qui veulent se départir d'activités non stratégiques. Elle revitalise les structures reprises par des améliorations opérationnelles et des initiatives de croissance.

Ses responsables débarqueront à Herstal vendredi afin de rencontrer les représentants des travailleurs et de leur présenter leurs intentions pour l'avenir

Selon les syndicats, Bridgestone va assurer financièrement certaines obligations et s'est également engagée à s'approvisionner et à commander à Mecamold des moules pour sa production européenne de pneus à partir de l'usine herstalienne et ce pour les 5 prochaines années.

Bridgestone, qui avait réalisé plusieurs investissements dans l'entreprise démontrant ainsi son intérêt pour celle-ci, soutient cependant qu'après analyse détaillée, la meilleure option pour maximiser le potentiel de l'entreprise herstalienne était de la transférer à un tiers.

Au terme d'une assemblée générale, le personnel, fort d'un peu plus de 150 personnes, a décidé de partir en grève en attendant des éclaircissements du repreneur.

Mecamold réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 15 millions d'euros. Environ 50% de la production de pneus de Bridgestone en Europe est supportée par Mecamold et le reste de la demande de moules étant externalisée.