Gazette de Liége Le minigolf du Panorama offre une vue imprenable sur la boucle de l’Ourthe.

On le présentait comme le plus beau golf de Belgique… "aujourd’hui il est presque le plus laid", sourit André Gauthier, citoyen esneutois, initiateur de nombreux projets à Esneux. L’ancien conseiller communal et président de la salle sportive de Saint-Michel exagère… et il le sait. Car le minigolf d’Esneux reste celui "du panorama" (c’est son nom) et offre toujours l’une des plus belles vues de la région. Bonne nouvelle, il s’apprête à revivre. Une convention est en préparation, la réouverture est annoncée pour 2020 !

"C’est un golf qui a été construit en 1958 par mon père, Théo Gauthier, qui était président du basket club", se souvient André Gauthier, "à l’époque, une cession du terrain avait été demandée aux œuvres paroissiales". Le plus beau minigolf de Belgique était donc né. Il faut dire que la situation est particulièrement attractive, sur les hauteurs d’Esneux, avec un "panorama" exceptionnel sur la vallée de l’Ourthe (boucle de l’Ourthe). "Au départ", précise encore André Gauthier, "les pistes étaient réalisées en brique pilée". Avec son puits, ses petites structures en pierres du pays, à l’ombre de hauts arbres, le minigolf du Panorama est un havre de paix. Un superbe potentiel donc et, déjà, une riche histoire. "Un club s’est en effet rapidement constitué ; il fut plusieurs fois champion de Belgique".

Mais aujourd’hui , il est donc à l’abandon… ce que ne pouvait tolérer André Gauthier qui a activement cherché une solution. "Désormais, le dossier est donc en bonne voie", assure-t-il. La "piste" est celle d’une reprise par le Centre sportif d’Esneux-Tilff, ce qui permettrait l’obtention de subsides d’Infrasports, à hauteur de 75 %, le montant global de rénovation étant estimé à 120.000 euros. "Mais il s’agirait de repartir sur du béton lissé", précise le président de la salle, "en conservant la possibilité de faire tous les trous en un coup, une condition pour les compétitions officielles et pour que le club revienne s’entraîner ici".

Enfin, un consensus serait déjà trouvé avec la majorité communale ainsi qu’avec les œuvres paroissiales, pour un bail de 27 ans.