Gazette de Liége

Lancé il y a quelques mois, le chantier de construction d’immeubles résidentiels sur le site de Bavière en bord de Meuse sera bientôt mis à l’arrêt. Selon nos informations, la société immobilière Himmos (groupe Heijmans) dit être contrainte de "bloquer temporairement le projet Bavière à Liège". Elle invoque notamment la crise financière et son impact sur le secteur de l’immobilier. "La construction et le secteur de l’immobilier passent des temps turbulents. D’une part, les financements de projets ne sont plus évidents. La crise financière actuelle affecte notre commerce. L’actualité économique contraint les banques à renoncer à leurs propositions de crédit d’il y a quelques mois. Pire encore, les garanties que les financiers exigent à présent empêchent des financements efficaces et opportuns. D’autre part, il est très clair que les particuliers, les acquéreurs potentiels hésitent à prendre des décisions cruciales comme par exemple l’achat d’un immeuble", expliquent Serge Hannecart et Pascal Struyf, administrateurs délégués de Himmos dans une communication officielle dont "La Libre" a eu connaissance.

Pour rappel il s’agit d’un des plus importants projets immobiliers résidentiels à Liège. La réhabilitation du site de l’ancien hôpital de Bavière devrait entraîner l’érection d’un nouveau quartier affichant plus de 600 logements, bureaux et commerces ainsi que 700 places de parking et une crèche d’environ 40 places. Les travaux de terrassement avaient démarré en mai dernier et devraient aboutir à la construction d’un premier lot de 180 logements et la plantation de plus de 500 arbres.

Les deux responsables de Himmos espèrent que la situation se normalisera vite et ainsi pouvoir "réévaluer ces projets au cours de 2009". La nouvelle vie du site de Bavière, à l’abandon depuis 15 ans, est donc reportée.