Fameux rebondissement (quoique pressenti par la "Gazette", cfr le 10/11) dans le dossier relatif à l’implantation du futur stade du Standard de Liège. Désormais, la piste envisagée par le collège communal liégeois consiste en un statu quo géographique En d’autres termes : le Standard reste à Sclessin. Et l’hypothèse souvent mentionnée d’un transfert à Coronmeuse tombe dès lors dans les oubliettes de l’histoire des infrastructures sportives.

Vendredi, en effet, le bourgmestre Willy Demeyer (PS) et le premier échevin Michel Firket (CDH) ont confirmé que, sur la base de discussions récentes avec le club, le choix d’installer la nouvelle enceinte à Sclessin "fait bien à nouveau partie des différentes possibilités évoquées".

Parmi ces pistes, les édiles liégeois estiment que le maintien du stade du Standard à Sclessin semble le plus pertinent. "Sclessin permettra de conserver une accessibilité aisée pour les voitures et les cars; d’être desservi par le futur tram de l’agglomération liégeoise; de maintenir l’identité du club dans son quartier historique; d’éviter de créer un chancre urbain par le départ de l’activité et, mieux, de réaménager le quartier", précisait le communiqué de presse de la Ville.

Pour les autorités liégeoises, il importe de concilier l’ambition de développement du club et le respect des critères du football international (afin, notamment, de pouvoir accueillir des matches de la Coupe du Monde) avec le redéploiement de la Cité ardente dans le cadre de son projet de ville, "en particulier du point de vue de la mobilité, de la sécurité et du respect du cadre de vie des habitants".

Le bourgmestre et le premier échevin rappellent toutefois que le choix final du site se fera en totale concertation entre la Ville et le club.