Cela fait déjà un certain temps que l'on évoque le projet de rénovation de l'Émulation, ce bâtiment, en partie classé, situé au coeur de Liège. En 2005, son inauguration avait d'ailleurs été prévue... en 2008. Ce mercredi, les autorités compétentes ont tenu à faire le point sur l'état d'avancement de ce vaste projet. "Ce n'est en effet pas la première fois que l'on présente ce projet mais, aujourd'hui, on veut montrer que les choses prennent un tour définitif", lance Jean-Géry Godeaux, l'échevin PS des Travaux de la Ville de Liège.

Bien connue des Liégeois, l'Émulation est un bâtiment de style néoclassique situé sur la place du XX août, juste en face de l'Université. Elle fut construite de 1934 à 1939 par l'architecte Julien Koenig pour abriter les activités de la Société libre d'Émulation, ancrée dans la vie culturelle liégeoise depuis le 18ème siècle. Depuis 1986, cette dernière est désormais installée dans la Maison Renaissance, située rue Charles Magnette. De 1985 à 2003, l'Émulation a pour sa part abrité la section des arts de la parole du Conservatoire royal de musique. Et lorsque l'occupation s'est terminée, la Société libre d'Émulation a souhaité lui rendre un rôle culturel public.

C'est en 2001 que le ministre PS Michel Daerden, alors chargé du Patrimoine, a initié le projet de restauration du bâtiment en collaboration notamment avec l'Institut du Patrimoine Wallon. Et c'est en 2002 que la Ville de Liège a proposé que le Théâtre de la Place vienne s'y installer. Une idée qui a fait son chemin et qui a fini par être acceptée par l'ensemble des parties concernées. Suite à une procédure de marché public européen, c'est l'atelier liégeois d'architecture Pierre Hebbelinck qui a été choisi en qualité d'auteur de projet. Une mission complète relative à la restauration et à la réaffectation en théâtre de l'Émulation lui a alors été donnée.

Budget de 20000000 euros

Ce qui a été présenté ce mercredi, c'est la dernière mouture de cet ambitieux projet qui a donné lieu à un permis d'urbanisme octroyé par la Région wallonne et dont le budget global est estimé à 20000000 euros, parmi lesquels plus de 11000000 sont à charge de la Communauté française.

Sa ministre PS de la Culture et de l'Audiovisuel, Fadila Laanan, insiste sur son "soutien au dynamisme culturel liégeois" et met en évidence le "rôle essentiel du Théâtre de la Place", reconnu en 2006 comme centre européen de création théâtrale et chorégraphique. Jean-Claude Marcourt, ministre PS wallon en charge du Patrimoine, parle pour sa part de "projet essentiel pour la Ville de Liège".

Du côté du Théâtre de la Place, son directeur Serge Rangoni estime que "c'est une chance de pouvoir s'installer dans ce bâtiment". Et par là même de rencontrer le souhait de la Société libre d'Émulation d'en faire un pôle culturel public.