De la théorie nous voici dans la pratique Des débats tendus autour de la propriété des terrains et de l’impact écologique, nous voici dans le concret. Enfin!

Ce lundi 24novembre, les premiers coups de pioches seront donnés sur le site de la future plateforme logistique du Trilogiport. Nous l’annoncions cet été en effet, avant toute chose, "une phase de travaux préparatoires inaugurera le chantier dans les semaines à venir". Avec un léger retard en somme, c’est ce lundi que tout démarre.

L’outil de plus de 100ha, qui fera peut-être de Liège le deuxième port fluvial d’Europe (troisième actuellement), envisage en effet la création de plus de 2 000 emplois nouveaux. Le tout à travers une activité "logistique", entendons la réception, le stockage, la manutention et le transport des marchandises arrivant ou transitant par voie d’eau.

200 jours ouvrables

Environ dix mois, tel est le délai estimé des travaux préparatoires du chantier. Bien avant que ne s’installent les premières entreprises, il s’agit en effet d’opérer à la "caractérisation du sol".

Concrètement, il s’agira notamment d’une mise à blanc d’une superficie de 20ha par débroussaillement, d’opérations de terrassement, du déplacement du ruisseau existant, de la pose d’une nouvelle conduite pour le transport d’hydrocarbures à haute pression, du dégagement sur 2 000 mètres d’une conduite de transport d’oxygène, de la réalisation d’une dalle en béton armé de protection et enfin du curage du siphon existant sous le canal Albert.

Pour rappel, l’ensemble de l’investissement public insufflé dans l’ouvrage s’élève à près de 50millions d’euros, assumés par la Région et par les Fonds Feder européens.