Gazette de Liége

Les lampions de la fête d’inauguration sont éteints mais sur le coup de 7h lundi, des ouvriers peaufinent encore leur bel ouvrage. Et les parkings gratuits pendant huit jours - avant le passage douloureux aux caisses - sont déjà en activité. Une vingtaine d’emplacements, dont 4 pour personnes à mobilité réduite, à hauteur des quais et 466 places au sous-sol après une descente en colimaçon.

Les étages inférieurs consacrés à une exposition ou en chantier étant inaccessibles aux automobilistes, ceux-ci doivent se contenter de 466 emplacements sur les 800 construits. Le parking ne peut être atteint qu’en montant l’avenue de l’Observatoire, un panneau en refusant l’accès à ceux qui descendent l’artère. D’autres indiquant l’accès vers les Guillemins sont encore camouflés.

Dans cette sinueuse descente de la colline de Cointe et du Laveu vers le centre-ville, la circulation n’est pas plus fluide que d’habitude. Pas moins non plus. Dès 7h30 on roule au pas dès la bretelle de l’autoroute des Ardennes.

Des voix, dont celle du député MR Olivier Hamal, se sont déjà élevées pour demander aux autorités communales une étude globale des flux de circulation dans le quartier de Cointe et du Laveu. Et ce d’autant que des mesures seront mises en place début 2010. Mise en place de plusieurs feux avenue de l’Observatoire à l’entrée du parking SNCB, aux sortie et entrée de l’autoroute de Bruxelles et enfin du pied de ladite avenue de l’Observatoire. Est aussi prévu l’aménagement d’un nouveau carrefour avec terre-plein central et feux au pied de l’avenue de l’Observatoire. Mais également, la suppression de deux tournes à gauche, soit pour rejoindre le Laveu en descendant l’avenue de l’Observatoire, soit pour gagner le centre-ville en venant du Laveu.

Enfin au niveau du pont ferroviaire, suppression d’une voie de circulation dans le sens de la descente - pourtant bien utile à cet endroit avant le rond-point - pour aménager une piste cyclable prolongeant celle de la rue du Plan incliné.