Cette nouveauté sera installée (et testée) dans la plus petite rue de Liège, rue du Carré.

Cité médiévale oblige, les rues de la Cité ardente regorgent encore aujourd’hui de pavés, de venelles, d’escaliers et d’autres impasses qui, le temps d’un coup d’œil, offrent au passant une immersion dans la riche histoire de la ville. Mais cette spécificité urbanistique propre aux "vieilles" villes n’a pas, au quotidien, que des avantages. Le cas de ces ruelles minuscules, nombreuses à Liège, est un bon exemple… leur talon d’Achille est en effet bien connu : elles attirent les citoyens désireux de soulager leur vessie

Pour faire face à ce fléau des ruelles dites "à pipi", la Ville de Liège a toutefois décidé d’agir. Dès ce lundi 27 janvier en effet, un tout nouveau dispositif sera installé et donc testé dans une minuscule rue de Liège, la ruelle du Carré.

Située entre les rues Neuvice et du Pont (prolongement de la rue de la Boucherie), la rue du Carré présente la particularité d’être la ruelle la plus étroite de la cité. Il est par exemple impossible de s’y croiser à deux. Et comme on l’aura deviné, ce caractère "discret" a souvent tendance à encourager les Liégeois pressés à venir, en toute intimité, y soulager leur vessie. Le hic, c’est que la ruelle est utilisée par de nombreux piétons donc mais aussi qu’on y trouve plusieurs entrées d’habitations. Il fallait intervenir…

Automatique

"Nous avons décidé d’équiper cette venelle de grilles automatiques. Sur l’espace public, c’est la première fois qu’on installe ce système", explique Roland Léonard, échevin des Travaux de Liège. Ces grilles, qui seront installées à chaque entrée de la rue, se fermeront donc de manière automatique à une heure précise, et s’ouvriront également à heure fixe. "En outre, un nouvel éclairage led qu’on pourrait qualifier d’anti-vandalisme, sera installé", poursuit l’échevin. En cas de besoin urgent, dans la ruelle du Carré, vous serez sous les feux des projecteurs…

Ce sytème, qui dispose bien sûr d’une sécurité pour éviter qu’un imprudent reste coincé, devrait permettre à la ruelle d’être épargnée aux heures critiques puisque les grilles seront fermées de 19 h à 7 h. De plus, elles seront conçues de manière à empêcher les inciviques d’uriner dessus… les éventuels jets étant redirigés vers "l’envoyeur".

Le budget global dans le cas présent est de 40 000 euros. En cas de "succès", l’opération pourrait être reproduite dans d’autres ruelles de Liège. La rue de la Pompe (entre la rue Sur-la-Fontaine et le boulevard de la Sauvenière) est notamment évoquée.