L’échevine du Patrimoine de la Ville de Liège, Christine Defraigne, l’a annoncé ce vendredi matin : les travaux de rénovation (en profondeur) de la collégiale Sainte-Croix vont commencer d’ici quelques semaines… c’est en effet au mois d’octobre que le lancement de ce chantier très attendu est programmé. "D’abord avec la pose d’un échafaudage, plus conséquent que l’actuel", a précisé l’échevine.

Pour rappel, c’est en 2017 qu’un accord-cadre était signé entre la Ville de Liège et la Région, cette dernière octroyant une enveloppe de 17 millions d’euros… enveloppe bien nécessaire. Il faut dire que l’état de ce patrimoine majeur de Liège n’est plus inconnu en Cité ardente et l’intervention en vue de le restaurer devenait hautement urgente.

Fondée et érigée par l’évêque Notger entre 976 et 986, Sainte-Croix est ni plus ni moins l’un des plus anciens bâtiments de Liège, illustre témoin de son passé. Elle fait en effet partie des sept (neuf anciennement) collégiales de Liège et doit d’ailleurs à terme devenir le point de départ d’un nouveau circuit historico-touristique.

Mais par manque d’intervention, elle avait perdu de sa superbe et depuis 2005 déjà, en raison de son état de délabrement, l’église, emballée d’un encombrant échafaudage, était fermée au public.

Point d’orgue de cette "mauvaise" passe : la présence de Sainte-Croix dans ce fâcheux inventaire du World Monuments Fund (WMF) en 2013. Depuis 1996 en effet, tous les deux ans, le WMF publie sa liste des monuments considérés comme "les plus en danger de la planète". Sainte-Croix y figurait donc...

Dès le mois d’octobre, les travaux vont pouvoir débuter, avec quelques mois de retard, crise sanitaire oblige. Comme nous l’indiquions en début d’année, c’est une "toiture parapluie" qui sera installée sur l’édifice ; phase qui prendra 6 mois. Il s’agira alors, sous cet échafaudage couvert et protecteur, de démonter la toiture et de sécuriser la maçonnerie et les charpentes.

À terme, l’église Sainte-Croix doit rencontrer une triple fonction. Si celle-ci conserve en effet une affectation cultuelle, elle doit donc aussi remplir une fonction touristique (circuit des collégiales) mais également une fonction culturelle, en accueillant des concerts et autres conférences.

Marc Bechet