Les subsides ont été réduits pour le PCS, la Ville compense… le PTB s’abstient !

C’est une mauvaise nouvelle pour la Ville de Liège : le collège a constaté que les subsides régionaux avaient été réduits de 159 000 euros par an par le gouvernement wallon dans le cadre du Plan de cohésion sociale (PCS), ce qui représente donc une perte (pour les cinq prochaines années) de 800 000 euros. Pour éviter l’arrêt subi de nombreux projets, la Ville de Liège a donc décidé de compenser le manque…

Le PCS est en effet un dispositif créé par la Région wallonne et permet de soutenir diverses actions dans le domaine social. On parle de remise à l’emploi pour des personnes "éloignées du marché du travail" mais aussi de fourniture de repas pour les associations caritatives ou encore d’ouverture de "lits" pour les sans-abri et d’aide aux personnes toxicomanes. Liège, comme d’autres grandes villes, avait logiquement activé ces subsides, au vu des besoins et de la réalité sociale de la métropole. Durant la programmation précédente, la Ville avait aussi débloqué une intervention communale représentant 25 % de l’aide régionale. Concrètement, elle finançait à hauteur de 600 000 euros le PCS alors que la "norme" fixait son intervention à 400 000 euros.

Le PTB s’abstient

Malgré un contexte budgétaire compliqué, les élus communaux ont voté ce lundi soir lors du conseil une augmentation de la participation communale. "Afin de ne pas mettre en péril les nombreuses actions développées, ont fait savoir les autorités, nous avons décidé de faire un effort supplémentaire en compensant intégralement la diminution des subsides régionaux : dès 2019, la participation de la Ville se montera à plus de 750 000 euros par an."

Surprise, le PTB s’est abstenu sur ce point ce lundi soir. Pour la cheffe de groupe Sophie Lecron en effet, si l’aide sociale est primordiale, le plan ici porté par la Ville et la Région ne serait "pas assez ambitieux".

Concrètement, le PCS 2020-2025 financera 23 actions, principalement dans les domaines de l’insertion socioprofessionnelle, du logement, de la santé, de 6 services du CPAS, d’Isosl, du CHR de la Citadelle et de 14 associations actives à Liège.