Les Degrés des Tisserands, qui ont plus de 1 000 ans, viennent d’être rénovés. Visite.

Début de semaine, il y avait du monde dans les Degrés des Tisserands à Liège, ces escaliers à la déclivité atypique, témoins du passé de la Cité ardente. Et pour cause, le chantier de rénovation de l’ouvrage réalisé durant plus d’un an et qui avait débuté en août 2017, a été clôturé . Les Degrés des Tisserands nouvelle version, qui relient toujours la rue Saint-Séverin au Mont Saint-Martin, ont donc été inaugurés.

Pas question ici de tout remplacer bien sûr ou de poser du bitume… Liège est une ville "musée" et les traces de son riche passé sont légion. Sans doute, cette salve de marches (134 pour 120 m de dénivelé) est l’une des plus anciennes et des plus représentatives "marques" de l’histoire locale, raison pour laquelle le caractère "patrimonial" du lieu fut conservé.

"Nous avons utilisé des pavés de type platine et oblongs", précise-t-on au cabinet de Roland Léonard, échevin des Travaux. Comme ce dernier nous l’indiquait déjà au lancement du chantier, il s’agissait de souligner le caractère historique des lieux en utilisant des pavés identiques à ceux du centre-ville.

Lors des travaux, l’infrastructure existante fut démolie et les canalisations (égouts, eau…) ont été remplacées. Les escaliers ont ensuite été remplacés (quasi) à l’identique, le tout pour un montant total de 601 000 euros, la Ville de Liège intervenant pour un montant de 285 000 euros.

Un peu d’histoire…

C’est donc au Xe siècle que ces escaliers sont nés ; "à l’époque, ils longeaient les remparts de Notger", constate encore l’échevin des Travaux. "Et depuis, s’ils n’ont guère changé, il y a déjà eu plusieurs rénovations. En 1533, il a fallu élargir l’ouvrage. En 1863, une modification plus conséquente a eu lieu pour obtenir le résultat qu’on connaît aujourd’hui". C’est au XIXe siècle également qu’une potale fut installée, appuyée sur une fontaine. L’ensemble vient d’ailleurs d’être rénové.

Un nouvel éclairage

Point de révolution dans les escaliers donc., mais quelques modifications quand même, en bonne entente avec les riverains. Ainsi, les rampes furent élargies de part et d’autre des marches. Une main courante a également été installée, toujours pour le confort des usagers. Enfin, l’échevin des Travaux l’annonce, un tout nouvel éclairage sera réalisé, vraisemblablement avant la fin de l’année.

"Il s’agit d’installer des lanternes villersoises, déjà développées pour le centre ancien. Ces lanternes ont un support en fer forgé, à l’ancienne mais sont associées à un éclairage plus moderne et plus efficace, avec des lampes led".