Malgré les appels à l'émeute lancés sur les réseaux sociaux, la nuit de la Saint Sylvestre a été globalement calme sur Liège et notamment sur Droixhe. Pour rappel, l'an dernier, de lourds actes de vandalisme soldés par des affrontements avec la police y avaient été à déplorer

Cette année, aucune émeute n’a été constatée à la grande satisfaction de la police locale liégeoise. "Le travail de proximité, en amont et cette nuit de réveillon, des Inspecteurs du commissariat de Droixhe, accompagnés de partenaires du monde associatif, s’est révélé efficace. Nous déplorons l’incendie d’un véhicule abandonné rue Nicolas Goblet et d’une dépanneuse rue Dieudonné de France. A noter également quelques feux de poubelle, parc de l’Oasis et rue des Aguesses", expliquait-on à la police locale..

Il y a également eu un début d’incendie vite maitrisé dans une cave, mais selon les premières constatations, une cigarette malencontreusement tombée dans le soupirail de cette habitation de l’avenue de Nancy en serait la cause.

Malgré ce bon bilan global, le point noir de cette soirée est l’incendie, très certainement volontaire, de l’ASBL l’Éclat de Rire, Place Seeliger dans le quartier Sainte-Walburge. Les pompiers y sont intervenus en nombre, mais le sinistre est total.

Tout au long de la soirée et de la nuit la police a également mené des opérations de contrôles d’identités. Trois arrestations dans ce cadre ont eu lieu : une arrestation judiciaire pour une personne recherchée et deux arrestations administratives concernant des personnes en situation de séjour illégal.

Pour ce qui concerne les infractions Covid, la police de Liège a dressé  26 PV pour non-respect du couvre feu ou pour rassemblement sur la voie publique.