Ce mercredi en fin de matinée, sept personnes ont été blessées à la suite d’une explosion suivie d’un effondrement d’une maison située au numéro 96 de la rue de Fragnée à Liège.

Il était peu avant midi lorsqu’une importante déflagration s’est produite à l’endroit. La maison s’est ensuite effondrée. Selon les premiers éléments recueillis sur place, un habitant a expliqué avoir allumé une cuisinière au gaz lorsque l’explosion s’est produite. L’onde de choc a été ressentie à plusieurs centaines de mètres.

Plusieurs témoins ont confié avoir senti leur maison trembler. Cet homme a été grièvement brûlé. Une autre personne, une dame, s’est retrouvée ensevelie sous des gravats. Elle était coincée dans une importante quantité de décombres. Les services de secours ont pu extraire la miraculée environ une heure après l’explosion. Cette personne a également été fortement blessée.

Quatre autres personnes ont été blessées lors des faits, mais de manière moins importante. La police de Liège n’a pas voulu prendre de risques. Un important périmètre de sécurité a donc été dressé autour de la maison le temps de déterminer s’il n’y avait plus de risque d’explosion ou d’effondrement. Les riverains qui ont été évacués ont été accueillis devant la Tour des finances toute proche.

Le service de déminage de l’armée s’est rendu sur place pour écarter la présence d’explosifs. La protection civile s’est assuré de la stabilité du bâtiment. Le maître-chien de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau s’est rendu sur place pour exclure la présence d’éventuelles autres victimes encore prisonnières des décombres. Ce n’était heureusement pas le cas. Si la thèse de l’accident domestique est privilégiée, un expert a toutefois été dépêché sur place pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

"J'ai cru que c'était une bombe !"

Bernard, 81 ans, était assis dans son fauteuil lorsqu’une énorme explosion a touché la maison située à quelques pas de la sienne. “On a nettement entendu l’explosion, c’était un souffle, comme une bombe”, indique l’homme.

Son épouse, Renée, également âgée de 81 ans a été surprise. “Ma femme qui était dans la véranda a reculé. On a nettement entendu l’explosion. La maison s’est effondrée d’un bloc, comme un château de cartes. Nous nous sommes retrouvés dans un nuage de fumée avant d’être évacués.”

Le couple d’octogénaires a eu peur. “Mon épouse a directement énormément réagi. En ce qui me concerne, c’est quelques minutes après les faits que j’ai commencé à me rendre compte à quoi nous avions échappé. Le mur mitoyen du jardin s’est complètement effondré.”

Dans un appartement situé dans une maison rue Albert de Cuyck qui donne sur l’arrière du bâtiment touché, l’explosion a également surpris les habitants. “J’étais dans mon appartement quand j’ai entendu l’explosion”, explique une habitante de la rue. “Toute la maison a tremblé.”

Un autre habitant de l’endroit nous a précisé avoir vu des ouvriers sur le toit de l’habitation quelques jours avant les faits. “Je ne sais pas si ça a un lien, mais ça m’étonnait parce que je n’avais jamais vu que l’on entretenait les lieux.”