Reconnu de tous pour la qualité de son patrimoine, le petit village de Limbourg, capitale de l’ancien duché, ne manque pas d’atouts historiques et touristiques. Un héritage dont il faut assurer le maintien.

"Nous avons décidé d’assumer nos responsabilités, en construisant, autour de notre patrimoine, une nouvelle image pour Limbourg, plus beau village de Wallonie", souligne Valérie Dejardin, bourgmestre de la localité.

En 2017, la commune de Limbourg a reçu une subvention européenne de 992 000 euros pour la restauration de la place Saint-Georges, du bâtiment de l’Arvo et la mise en place d’une scénographie sur le site.

En outre, le collège de la localité vient de recevoir deux bonnes nouvelles de la part du ministre wallon René Collin. Concernant la restauration de l’Arvo, une subvention régionale de 293 900 euros a été accordée, afin d’installer et garantir un accès aux PMR grâce à l’installation d’un ascenseur desservant les trois niveaux du bâtiment.

Le gouvernement wallon a également accordé à Limbourg une subvention de 854 000 euros pour la restauration de la place Saint-Georges, dont le marché public a été attribué pour un montant de 1,441 million d’euros TVA incluse. "Nous espérons que les travaux de la place et de l’Arvo pourront démarrer d’ici la fin de l’année 2019", souligne Luc Delhez, échevin des Travaux.

Église fermée depuis vingt ans

En outre, depuis plus de deux années, la commune prépare également le dossier visant à classer les remparts de Limbourg au Patrimoine wallon. Et en ce qui concerne l’église Saint-Georges, fermée depuis plus de vingt ans en raison de problèmes de stabilité, les autorités communales ont œuvré pour permettre prochainement la restauration de l’édifice. "Tous les feux sont désormais au vert dans ce dossier", sourit Jacques Soupart, échevin du Patrimoine.

Enfin, en ce qui concerne la mobilité douce, la Ville de Limbourg a pour objectif de créer progressivement des liaisons douces pour les piétons et vélos entre Limbourg et "l e centre de Dolhain, le barrage de la Gileppe, Thimister-Clermont, mais aussi les communes de la vallée de la Vesdre", conclut Stephen Bolmain, échevin du Tourisme.