La crainte de voir arriver en Belgique des ressortissants hollandais ou allemands est réelle sachant que l'inverse s'est produit lorsqu'il fut décidé en Belgique de fermer les magasins dits non-essentiels.

Du côté de la Cité ardente, qui accueille généralement beaucoup de Néerlandais et d'Allemands en période de fêtes de fin d'année, on ne craint pas à ce stade un afflux de clients vers les commerces dits non-essentiels qui sont désormais rouverts en Belgique. En effet, le constat qui se pose actuellement, c'est qu'il y a des gens qui circulent en ville mais il n'y a pas de grande affluence. "Il y a donc encore de la capacité actuellement", souligne le bourgmestre de Liège.

Mais la situation pourrait s'inverser d'ici le week-end et le retour d'une météo plus clémente. Dès lors, le bourgmestre de Liège précise que des policiers et stewarts circuleront en ville et qu'ils veilleront à ce que la fréquentation des commerces se déroule dans le respect des règles sanitaires en vigueur. La police de Liège aura également recours au réseau de caméras afin de surveiller la situation dans les rues commerçantes et ainsi intervenir si cela devait s'avérer nécessaire.

"Et si l'on devait constater que la fréquentation du centre-ville et/ou de certains commerces pose problème, nous prendrons des mesures", conclut Willy Demeyer.