Gazette de Liége Solidarité Le restaurant Grill Saint-Paul est ouvert presque 365 jours par an.

En principe, il ferme ses portes les 24 et 25 décembre mais, cette année, le lieu familial situé à l’entrée de la rue Saint-Paul ouvrira le jour de Noël… Et pas pour n’importe qui ! "Pour les personnes sans domicile" , lance le patron, Stéfano Munisteri. Le restaurant vieux de vingt-deux ans a décidé d’offrir quarante repas aux démunis déambulant seuls toute l’année dans les rues de la ville. "Pourquoi n’auraient-ils pas droit à un Noël comme les autres ? Il faut qu’ils se sentent heureux une fois sur l’année. Noël, c’est une fête de partage" , estime le généreux patron. À cette occasion, c’est un menu complet, boissons comprises, qu’offrira le restaurant.

"Ils auront droit à un fondu au parmesan, à un filet de dinde avec son trio de légumes et à la traditionnelle bûche de Noël. Softs et eau seront mis à disposition à volonté. Quant à l’alcool, ce sera limité à un verre de vin par personne. Ils ne sont pas là pour ça" , explique Stéfano Munisteri, qui sera bien entouré ce jour-là. "Tout le monde sera bénévole. Mon frère, qui est mon associé mais médecin au quotidien, viendra également donner un coup de main."

Ce projet, Stéfano Munisteri y réfléchit depuis plusieurs années déjà. "Il fallait le temps de mettre tout en place. Ce n’est pas facile à mettre sur pied lorsque l’on gère un commerce qui est ouvert 7 jours sur 7 et qui accueille une septantaine de clients."

À Liège, il y a des centaines de démunis qui déambulent chaque jour dans les rues. Pas facile d’en choisir quarante à qui faire plaisir. "Une cliente m’a parlé de l’ASBL Accueil-Botanique, avec qui j’ai discuté pour finalement arriver à un accord" , poursuit le généreux patron. "Nous sommes une ASBL qui tente de réinsérer des personnes dans une vie meilleure. Chaque jour, nous offrons plus de cent petits-déjeuners et des colis repas. Mon rôle sera de choisir quarante personnes qui méritent de passer un Noël convivial et au chaud, qui plus est dans un restaurant. Pour cela, elles doivent être calmes car ça ne peut pas devenir un abri de nuit" , ajoute Pierre De Macar, représentant de l’association.

Au niveau financier, c’est le restaurant qui prend tout à sa charge. "Je ne demande rien à mes fournisseurs. C’est moi qui donne tout" , tient à souligner le gérant. "Tout, sauf les cadeaux. Certaines entreprises en récoltent déjà pour les offrir à ceux qui viendront. Si d’autres veulent nous en donner, ils sont les bienvenus." L’appel est lancé pour cette belle initiative.

Noël toute l’année

La rue Saint-Paul dans le centre-ville est l’une des rues de Liège où le flux de SDF est probablement le plus important. Stéfano Munisteri n’y est pas indifférent : il les croise chaque jour, assis à même les pavés. C’est ainsi que, quotidiennement, il se met à l’entrée de son restaurant et leur offre de quoi se nourrir.

"Ils sont habitués. Ils reçoivent toujours un petit sandwich ou des pâtes quand il en reste, et même un café. Tant qu’ils respectent et restent polis, je le fais avec plaisir", raconte celui qui gère et cuisine en compagnie de son papa.M.S.