Une nouvelle demande, parfaitement similaire à la première, déposée pas moins de deux mois après que les ministres Marcourt, Laruelle, Milquet et Schouppe aient stigmatisé l'idée d'implanter un complexe de cette ampleur dans la commune rurale de Soumagne, est peu sérieuse" .

C'est ainsi que l'Union des classes moyennes (UCM) s'est permis de juger le projet soutenu par la commune de Soumagne : un centre commercial de plus de 20.000 m2 sur l'ancien site de "Béton mosan".

Voici deux mois en effet, le conseil interministériel avait déjà rendu un avis négatif sur une demande similaire. Plusieurs instances, dont le Comité socio-économique national pour la distribution (CSEND), avaient émis leur désaccord sur le dossier, jugeant que l'impact sur le plateau de Herve était négatif. Ce commerce créerait, en effet, un nouveau pôle inutile à quelques kilomètres de Fléron. Et l'UCM de prévenir : "Si le collège échevinal s'entête, un nouveau recours ne manquerait pas d'être introduit".