Gazette de Liége

Le long de l’autoroute E 40, à Berloz, la SPE possède déjà un parc éolien en fonctionnement. Ce parc éolien avait été inauguré en mars 2010.

À l’heure actuelle, le parc de Berloz comprend trois éoliennes. Les machines, de type Vestas V90, sont dotées chacune d’une puissance de 2 MW et leur tour mesure 105 mètres de haut. La production annuelle pour le parc est estimée à près de 14 millions de kWh par an, soit la consommation d’environ 3750 familles. Sept nouvelles éoliennes pourraient venir compléter le parc existant, du moins si la société obtient l’autorisation nécessaire. La dernière enquête publique ne s’était pas clôturée à l’avantage du promoteur. Cette fois, ce n’est pas le même projet qui est proposé.

La SPE veut construire sept éoliennes supplémentaires du même type que celles existantes. Ces éoliennes sont décrites comme étant extrêmement silencieuses. La zone qui a été choisie est, comme la première, située en bordure d’autoroute et se trouve dans une zone agricole. Si ce projet se concrétise, il sera également complété par des modifications de voiries. Le changement d’affectation des zones, la création de voiries mais aussi les éoliennes en tant que telles seront bientôt soumis à enquête publique.

L’avis concernant l’enquête publique a déjà été placardé. L’enquête en tant que telle ne pourra cependant commencer que le 16 août car, durant la période de vacances, il est interdit de mener une enquête publique.

Outre les communes de Berloz et de Geer, qui sont directement concernées par l’implantation du parc éolien, la commune voisine de Waremme mène également cette enquête publique.

Les remarques des habitants doivent parvenir aux administrations communales concernées avant le 15 septembre.