Tout comme à Fléron la semaine dernière, les élus soumagnards ont été appelés à se prononcer sur les modifications de voiries qui vont découler de la future liaison Cerexhe/Heuseux-Beaufays.

"Il n'y aura pas de grands chamboulements sur la commune", explique Alain Delchef (PS), l'échevin de l'Aménagement du territoire. "Seules quatre voiries seront concernées. Pour le reste, ce seront principalement des petits chemins. Les habitudes des habitants ne seront donc pas profondément modifiées."

Sept cents réclamationsLe point est passé à l'unanimité, et pour cause puisque l'unique conseiller écolo, Jean-Pierre Crenier, n'était pas présent.

Du côté du MR, on a tenu à souligner que les remarques des citoyens, lors de l'enquête publique, avaient été pour la plupart respectées. "Quelque 700 réclamations ont été introduites auprès de la commune, explique Albert Rodeyns. À la suite de la réunion de concertation, il s'avère que près de 90 pc des réclamations seraient prises en compte. On peut notamment citer la protection acoustique des villages de Cerexhe/Heuseux et Mélen sur l'E 40 par des merlons ou écrans antibruit et par la pose d'un nouveau revêtement hydrocarboné. Mais aussi le désenclavement des quartiers Cour des Frêneaux, ainsi que les rues des Côteaux et Hotteux aussi bien pour la circulation automobile que pour les cyclistes et les piétons. Ou encore, le drainage des parcelles de terrain agricole voisines de l'échangeur."

Le dossier CHB est loin d'être terminé pour autant. Ce lundi, le collège devra se prononcer sur le projet en lui-même.