Gazette de Liége L’exposition démarrée à l’Archéoforum évoque les liens historiques entre les deux territoires.

Le culte de sainte Foy d’Agen, martyre du IVe siècle, s’est développé à Conques en France à partir du XIe siècle. La dévotion à cette sainte a donné naissance à l’un des pèlerinages les plus importants de l’Occident médiéval, notamment sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Peu vénérée sur le territoire de la Belgique actuelle, la sainte a néanmoins fait l’objet d’une dévotion particulière à Liège, puisqu’une église lui est spécialement dédiée dans la banlieue nord de la ville, et ce, depuis la fin du XIe siècle très vraisemblablement.

En 1875, le prieur de Conques redécouvre dans un coffret les reliques de sainte Foy et, à cette occasion, l’évêque de Rodez envoie à son confrère de Liège une relique de la sainte, probablement installée dans un reliquaire néomédiéval réalisé par l’orfèvre français Poussièlgue-Rusand. La relique est reçue à Liège en 1879 en grande pompe. "C’est une période où le culte de Sainte Foy renaît et suscite la fabrication de pièces d’orfèvreries, ou se manifeste lors de processions religieuses", précise Julien Maquet, directeur de l’Archéoforum.

Chaque année, la relique était portée en procession dans une châsse de la paroisse Sainte-Foy. Aujourd’hui, elle est conservée au Grand Curtius, bien qu’elle reste la propriété de la fabrique de Sainte-Foy.

En 1883, la paroisse est victime d’un vol avec effraction au cours duquel différents objets liturgiques sont emportés, dont peut-être le petit reliquaire de Poussielgue-Rusand. Mais, par miracle, la relique est retrouvée dans le sable qui s’est échappé du coffre-fort fracturé par les malfrats.

Ce sont ces liens historiques entre Conques et Liège que l’exposition intitulée "Sainte Foy. De Conques à Liège" ravive, avec le culte de sainte Foy comme élément central. Il est possible d’y découvrir la statue de Sainte-Foy, empruntée à l’église Sainte-Foy de Liège, une réplique du fameux coffret retrouvé au XIXe siècle, un ostentatoire liégeois, etc.

L’exposition est visible à l’Archéoforum de Liège, sous la place Saint-Lambert, jusqu’au dimanche 6 octobre.

Une conférence le 3 octobre

À noter qu’une conférence intitulée "Les reliquaires de sainte Foy à Conques, de Charlemagne à Goudji" se tiendra dans la salle Paul Lohest de l’Archéoforum de Liège le jeudi 3 octobre à 18 h 30. Elle sera donnée par Bernard Berthod, directeur du musée d’Art religieux de Fourvière à Lyon et Gaël Favier, doctorant à l’École pratique des Hautes-Études à Paris.

Du mardi au samedi de10h à 17h. Fermé le dimanche (sauf les dimanches 7 juillet, 4 août, 1er et 8 septembre et 6 octobre 2019 de 13 h à 17 h), le lundi, et les jours fériés légaux. Entrée : 6 euros (adultes), 5 euros (seniors et étudiants).