Pour être rapide c'est rapide... Pas moins de vingt-quatre heures après l'introduction du recours de la Commission socio-économique nationale pour la distribution (CSEND) contre le projet d'installation du centre commercial à Soumagne (sur l'ancien site de "Béton mosan"), l'avis est tombé ce mardi : il n'y aura pas de centre.

Saisi par le dossier, le conseil interministériel, plus haute instance en la matière, aura donc tranché en défaveur du projet... comme on pouvait s'y attendre. Réunis ce mardi matin, les cinq ministres compétents ont en effet suivi les nombreux avis négatifs relatifs à l'implantation d'un tel projet sur le plateau de Herve.

Province soulagée

Le projet soumagnard avait soulevé de nombreuses réactions en province de Liège, tant du côté des acteurs économiques que des acteurs politiques. Signe manifeste que son impact était grand sur la région liégeoise.

D'une superficie de 20 000 m2, le centre était en effet d'envergure puisqu'il créait clairement un nouveau pôle commercial sur le plateau... aux dépens d'autres zones, selon l'étude menée par l'ULg.

Si, dès lors, la commune de Soumagne avait rendu un avis positif sur le dossier (non contraignant), la CSEND, s'appuyant sur l'étude universitaire, n'avait pas hésité à introduire un recours contre cette décision (LLB, Gazette de Liége, 08/07/08), le projet ayant "des conséquences négatives de captage sur les pôles commerciaux voisins". Cette dernière accueille donc la décision prise par le Comité interministériel comme une "victoire".

Et la ville de Verviers de saisir la balle au bond : "cette décision conforte Verviers dans son choix de mener à bien son projet de revitalisation urbaine du quartier Spintay".

Vous avez dit opportunisme ?