Le Centre fédéral de connaissances pour la sécurité civile (KCCE) du SPF Intérieur a publié les statistiques officielles des zones de secours pour 2019. Ces statistiques reprennent le nombre d’interventions effectuées par les pompiers par type d’intervention et des données concernant le nombre de victimes civiles et au sein du personnel d’intervention.

Sur la base des données collectées globalement pour 2019, les zones de secours ont réalisé 231 571 interventions pendant cette année.

Treize pompiers blessés

Comme les années précédentes, la première marche du podium est occupée par les interventions "technique et sauvetage", avec un total de 135 044 interventions, soit 58,32 % de l’ensemble des interventions. Cette catégorie d’interventions est aussi étendue que la diversité des situations auxquelles les pompiers peuvent être confrontés et va du sauvetage de personnes coincées dans un véhicule aux interventions impliquant des animaux dangereux en passant par le dégagement de voies publiques suite à des dégâts causés par une tempête ou une inondation.

Les incendies se classent en deuxième position avec 34 712 interventions, soit 14,99 % de toutes les interventions.

En province de Liège, seules les statistiques de cinq zones sur six ont été comptabilisées. Ainsi, les zones de Hesbaye, Liège, Hemeco, Vesdre-Hoegne et plateau ainsi que la zone Warche-Amblève et Lienne ont rentré leurs chiffres, à l’inverse de la zone 6, reprenant la Communauté germanophone.

On apprend ainsi que les cinq zones liégeoises ont effectué un total de 19 720 interventions. Il est évidemment impossible de les citer toutes. Sachez que les pompiers liégeois, au sens large, ont ainsi lutté contre 3 784 incendies. Ils ont aussi secouru 74 personnes tombées à l’eau, 1 306 personnes coincées et 339 animaux.

Dans cette même année 2019, les pompiers ont effectué 571 sorties après des tempêtes et 377 interventions suite à des inondations.

Lors de toutes ces interventions, 13 pompiers ont été blessés, dont 12 pour la seule zone Hesbaye, le treizième provenant de la zone Hemeco.

Enfin, les pompiers n’ont pu que déplorer le décès de 152 personnes. Pas moins de 2 203 personnes ont également été blessées et secourues.

Dans un autre domaine, les statistiques sont malheureusement implacables : le nombre d’agressions contre des pompiers en intervention a augmenté de façon significative au cours des cinq dernières années.

Des agressions

Au niveau national, entre 2018 et 2019, le nombre total d’agressions a en effet augmenté, passant de 170 à 187. Si le nombre d’agressions verbales signalées a légèrement diminué, dans le même temps, le nombre de signalements d’agression physique est passé de 27 à 49. Signalons que ces données sont d’ailleurs probablement partielles. En effet, ces chiffres sont basés uniquement sur les cas mentionnés dans les rapports d’intervention des zones de secours.

La province de Liège n’échappe pas à ce malheureux phénomène. Ainsi, les cinq zones de secours ont comptabilisé pas moins de 23 agressions physiques, dont 16 pour la zone Hesbaye. Dans cet ordre d’idée, pas moins de 13 agressions verbales ont également été recensées. Enfin, les soldats du feu ont dû essuyer quatre jets d’objets divers dans leur direction.

Des actions impardonnables et incompréhensibles puisqu’elles ont pour cible des personnes venues aider et secourir…