Investissement immobilier : quelles solutions pour votre patrimoine ?" Tel était l’intitulé d’une conférence-débat qui s’est tenue récemment au Cercle de Wallonie à Liège. A cette occasion, les promoteurs Laurent Minguet et Serge Lejeune, réunis au sein du groupe Horizon (lui-même divisé en plusieurs sociétés et titulaire du label thermo-efficace), avaient convié un expert financier reconnu, à savoir l’ancien patron de la Bourse de Bruxelles Bruno Colmant. Et alors que ce dernier a exposé son point de vue sur l’investissement immobilier en général pour les années qui viennent, les deux hommes d’affaires précités ont insisté sur l’intérêt d’un tel investissement, qui plus est en période de crise économique. Ensuite, fut explicitée la solution proposée par le groupe Horizon (lequel totalise plus de 2000 logements en projet en province de Liège), à savoir essentiellement du logement neuf et thermo-efficace, soit un concept déposé. A entendre ces professionnels, la brique serait donc plus que jamais une valeur refuge.

Pour les patrons, avec l’entrepreneur Marc Bonten, du groupe Horizon, l’investissement immobilier est le meilleur qui soit, et ce car il s’agit d’"un actif stable et tangible" dont le rendement augmente d’année en année. A la question "Pourquoi l’immobilier ?", ces derniers répondent encore qu’alors que la demande de logements est et sera croissante - le vieillissement de la population et l’existence de plus en plus de familles monoparentales sont notamment évoqués - est limitée. La rareté des terrains et la complexité des procédures administratives expliqueraient cela de même que l’accès de plus en plus difficile au crédit, y compris pour les professionnels de l’immobilier.

Face à ce constat, qui est partagé par d’autres acteurs du marché, Laurent Minguet et Serge Lejeune soulignent l’intérêt du logement neuf, censé être plus intéressant sur le long terme. Le caractère (très) basse énergie des logements est également mis en avant, apportant, selon ces derniers, une plus-value importante au contraire, disent-ils, du passif qui serait "un pas de trop dans la bonne direction". Bien sûr, ils plaident là pour leur solution, laquelle se distingue donc du passif qui coûterait trop cher et dont le gain énergétique serait trop faible. La solution optimale est constituée pour les promoteurs liégeois par les constructions de type thermo-efficace dont les exemples commencent à pulluler en terres liégeoises. Ces dernières présenteraient selon eux plusieurs avantages dont, outre le côté (très) basse énergie déjà évoqué, une utilisation maximale de l’énergie renouvelable et un confort de vie jugé optimal. Pour les investisseurs, le logement neuf et thermo-efficace serait, à en croire Laurent Minguet et Serge Lejeune, "la seule véritable alternative sur le marché". Et de mettre notamment en évidence un besoin grandissant de logements de qualité et à des prix avantageux. Reste que des lotissements tels que ceux des Pléiades à Visé, des Oblats à la Chartreuse ou de Vert Buisson à Fayenbois ne sont pas toujours, loin s’en faut, à la portée de toutes les bourses et font en outre parfois songer à des cités dortoirs.

Quoi qu’il en soit, ce qui est encore épinglé, outre l’existence de formules d’investissement jugées innovantes, c’est l’intérêt d’investir à proximité des centres urbains, et donc notamment de Liège. Ainsi, et cela semble confirmer la vision qu’ont par ailleurs les édiles communaux, la région liégeoise aurait le vent en poupe, et ce notamment en raison de sa situation jugée idéale et du boom démographique attendu à l’horizon 2020. Reste à voir si cela se vérifiera dans les faits au travers des nombreux projets existants.