Gazette de Liége

Sociétés Le projet "Liège 2017" dispose désormais de deux véhicules juridiques. L’un - la SCRL "Liège Expo 2017" - ayant pour but de promouvoir la candidature et l’autre, à savoir la SCRL "Immo Coronmeuse", créée il y a peu et destinée à assurer le développement du site choisi pour accueillir l’Exposition internationale.

La première société dispose, d’ici à la décision finale du Bureau international des expositions (BIE), de six millions d’euros afin de mener à bien le projet de candidature et peut compter également sur deux partenaires privés de poids, à savoir Ethias et Brussels Airlines.

La seconde est capitalisée à hauteur de deux millions d’euros. Le portage du projet - pour lequel un master plan a été réalisé par le bureau Venhoeven CS - est assuré par le Gré-Liège tandis qu’Ecetia apporte, outre un soutien financier, son expertise en la matière (c’est aussi l’ex-Société de leasing, de financement et d’économies d’énergie qui est à la manœuvre au sein de la Société de développement de Liège-Guillemins).

L’année 2012 sera capitale et jalonnée d’événements. Outre la visite des experts du BIE, le projet "Liège 2017" aura plusieurs occasions de faire parler de lui. Parmi d’autres événements, de portée nationale ou internationale, on peut notamment évoquer le Tour de France, dont le grand départ aura lieu à Liège et qui doit lui assurer une visibilité importante.

C’est le cas aussi des Jeux olympiques de Londres où une délégation belge sera présente. "Nous serons présents au sein de la Belgian House mais notre présence sera plus forte encore à l’Expo internationale de Yeosu qui a lieu cette année, et notamment le 10 juin à l’occasion du National Day", explique Jean-Christophe Péterkenne.

Enfin, un forum international, en lien avec la thématique choisie pour l’Expo 2017 (à savoir "Connecting the world, linking people"), doit être organisé au mois de septembre prochain. "Il sera en lien avec les Objectifs du millénaire de l’Onu et nous avons sollicité l’aide de professionnels des technologies de l’information comme le Cetic basé à Gembloux", précise encore ce dernier. B.B.