Gazette de Liége

Vue du ciel, la Chartreuse est ni plus ni moins l’espace vert le plus vaste de Liège : un site gigantesque de plus de 40 hectares (qui faisait partie du patrimoine de la Défense nationale) et ce, en plein cœur de la ville. Pour l’heure, il s’agit simplement d’un chancre dont on évoque la reconversion depuis plusieurs années déjà.

Selon le plan de secteur, le site se prête à l’habitat et à l’extension des zones vertes. C’est précisément ce qui doit y être réalisé d’ici peu, avec une petite nouveauté : une maison de repos d’envergure. Le cadre serait assurément idéal pour ce type de bâtiment. On distingue donc deux projets sur le site : l’un envisage du logement et l’autre une maison de repos. Si le permis n’est pas encore délivré concernant le projet de logements, "il devrait l’être d’ici la fin de l’année", précise-t-on à la Ville. Le projet est en effet déjà sur les rails puisque des esquisses sont déjà disponibles. Il s’agirait dans une première phase de créer un lotissement de 70 à 80 maisons le long du Thier de la Chartreuse.

Dans la partie supérieure, qui plus est, dans l’ancien fort en lui-même, il est envisagé de préserver la structure existante, soit le rez-de-chaussée et le premier étage, et de créer des appartements par-dessus.

Enfin, si ce n’est encore qu’au stade d’avant-projet, l’ancien couvent est brigué pour accueillir une nouvelle maison de repos. Assurément, le site se prête parfaitement à ce genre d’activité : un espace vert, calme, non loin du centre. Grandeur de l’infrastructure oblige, le projet n’est pas timide puisqu’il prévoit la création de 195 chambres.