Gazette de Liége

Les rumeurs qui couraient sur l’ancien couloir, pour le moins lugubre, qui reliait jadis les sous-sols de la gare du Palais, au grand air, à la rue Saint-Hubert, au Cadran, sont devenues une affirmation : cet espace devrait dans les prochains mois se transformer en salle de fêtes, voire en discothèque certains jours, si les autorisations sont délivrées.

Nombreux sont les usagers du train qui ont, des années durant, emprunté ce passage, long, humide et sombre, entre le haut de la rue Haute-Sauvenière et l’intérieur de la gare du Palais. Depuis un certain temps, toutefois, l’endroit avait été condamné, pour des raisons liées à la sécurité notamment.

Cette fois, pourtant, ce lieu atypique qui était voué à mourir vient de trouver une affectation toute particulière grâce à cette idée en passe d’obtenir les derniers permis.

"Il s’agit en fait d’une salle de spectacle", explique la porteuse du projet, "une salle polyvalente en quelque sorte où l’on envisage du théâtre, des expositions mais aussi des concerts ou des soirées dansantes."

Selon certaines rumeurs, qui plus est, si le site n’a pas cette vocation première, il pourrait, le week-end ou certains soirs, se transformer en discothèque.

Et assurément, l’architecture aura une forte influence sur l’ambiance du couloir. "Nous voulons un endroit novateur; pour l’aménagement par exemple, nous avons fait appel à un architecte berlinois très réputé."

De l’ombre devrait jaillir la lumière, doit-on comprendre puisque ce lieu fermé devrait présenter une luminosité remarquable.

Si, pour l’heure, les porteurs du projet préfèrent rester anonymes, "car nous n’avons pas encore toutes les autorisations", ceux-ci tiennent à faire savoir "que nous sommes déjà connus dans le milieu événementiel, pour l’organisation réussie de gros événements", notamment à Liège