Le nombre de spectateurs autorisés dans une salle fermée passera donc, début septembre, de 100 à 200… avec dérogation du bourgmestre le cas échéant. Une aubaine, estime Stefano Mazzonis, directeur de l’Opéra royal de Wallonie qui dispose d’une salle de 1 000 places.

Au Forum de Liège toutefois, où la capacité atteint 2 000 places, l’optimisme n’est pas de rigueur… car même en faisant preuve d’imagination, la marge de manœuvre au regard des règles à respecter reste ténue. Trop pour contenter public et artistes, assure Simon Bouzza, directeur du Forum.

"Clairement, aujourd’hui, nous n’avons pas de solution, déplore Simon Bouazza, de notre côté, c’est l’impasse, il faut le reconnaître."

La dérogation permettant d’aller au-delà des 200 personnes, une piste de réflexion ? Oui et non car, comme l’indique le directeur du Forum, "il faudrait quand même respecter 1,5 mètre de distance et, au Forum, cela signifie libérer une rangée sur deux et deux sièges sur trois". L’impasse donc. Conséquence : "Il ne devrait a priori y avoir aucun spectacle en septembre."

Simon Bouazza avoue ne pas vouloir jeter la pierre "sur le politique", mais ce dernier déplore toutefois : "J’aurais préféré qu’on parle de jauge, de pourcentage des personnes admises dans les salles." Afin d’atteindre un taux de rentabilité suffisant, doit-on comprendre. "Si on veut rester raisonnable on ne peut pas demander 400 ou 500 personnes"… mais en deçà, ce n’est pas viable pour le Forum.

Pas de perspective

Ce qui mine par ailleurs le patron du Forum, "c’est cette absence de perspective. J’aimerais sans doute mieux être fixé à plus long terme, qu’on nous dise qu’il n’y aura rien avant 2021". En attendant, l’agenda des "reports", déjà chargé, ne fait que gonfler… "et je ne pense pas que fin septembre, on passera de 200 à 2 000 personnes autorisées".

Une situation qui paralyse l’institution culturelle donc, mais également tout le centre-ville de Liège qui ne profite pas des importantes retombées du secteur…

Marc Bechet