Par sécurité, les autorités communales ont décidé de ne pas ouvrir l'école mardi matin.

Mardi matin, les pompiers liégeois sont intervenus sur le site de l'école fondamentale communale d'Alleur, rue de la Vallée, où la tempête Ciara avait frappé. "Une grande superficie de la toiture, côté primaire, s'est envolée. Le bâtiment de la partie maternelle n'a pas été touché mais vu qu'il y avait des débris qui jonchaient le sol de la cour de récréation et d'autres sur le toit qui pouvaient encore s'envoler vu que des bourrasques de vent étaient encore annoncées, nous ne voulions prendre aucun risque. La décision a donc été prise, pour des raisons de sécurité, de ne pas ouvrir l'école", précise Nathalie Dubois, échevine de l'Enseignement à Ans.

En effet, au moment où les autorités locales sont alertées, il n'y avait pas encore grand monde qui arrivait pour y déposer des enfants... Une fois la décision de fermer prise, il fut question de prendre les mesures nécessaires de manière à faire constater l'étendue des dégâts et à déblayer le site. "Sachant qu'il y a encore du vent, ce n'est pas certain que les ouvriers pourront travailler aujourd'hui car, à eux non plus, nous ne voulons pas leur faire courir des risques. Il s'agira de toute façon d'une intervention à titre conservatoire puisque nous avions prévu au budget la rénovation de la toiture", poursuit l'échevine, soulignant que la situation est évaluée d'heure en heure en fonction des conditions météorologiques.

Ce qui est certain à ce stade, c'est que la partie primaire ne sera pas accessible demain. "Un accueil sera organisé à la salle Henriette Brenu, rue Gilles Magnée, sachant que tout le monde n'a pas la possibilité de faire garder ses enfants. Pour la partie maternelle, qui n'a rien en l'état, cela reste à déterminer selon les avis des experts".

L'école fondamentale communale d'Alleur reste donc fermée jusqu'à nouvel ordre.