"Liège a bien digéré les trottinettes mais…”

Il n’a pas fallu plus de quelques jours pour que les trottinettes électriques (Lime puis Flash) inondent la Cité ardente ! Depuis vendredi dernier en effet, ce “libre-service” est proposé à Liège et, le moins que l’on puisse écrire, c’est que les Liégeois l’ont rapidement adopté. À tous les coins de rue (dans l’hypercentre du moins) on “tombe” sur une trottinette électrique. Pratique… mais parfois gênant.

“Elles sont placées n’importe où, dans le piétonnier”, nous confie, irrité, ce livreur qui circule chaque matin au coeur de Liège. De nombreuses trottinettes ont dû être déplacées.

À la Ville, on estime que “Liège a bien digéré les trottinettes mais…”. Gilles Foret, échevin de la Mobilité rappelle toutefois que des règles sont à respecter. Et qu’il va falloir être attentif.

Une charte du cyclo-partage soumise aux opérateurs a ainsi déjà permis de “remettre en avant les comportements à respecter”, explique l’échevin ; cette charte limite d’ailleurs la flotte de chaque opérateur à 200 véhicules.

Pour l’heure poursuit l’échevin  : “Il est encore tôt pour évaluer cette nouveauté mais il n’y a pas encore de gros souci. Par contre, nous comprenons qu’il va falloir s’organiser pour que les règles soient respectées. C’est pour cela que nous allons lancer une campagne de sensibilisation”. Il s’agira de rappeler les devoirs de chacun  : ceux des opérateurs mais aussi, et surtout, des utilisateurs.