L’Agence wallonne du patrimoine présente son 162e carnet de la collection.

Édités jusqu’en 2017 par l’Institut du patrimoine wallon, les Carnets du patrimoine font partie depuis le 1er janvier 2018 des missions de la nouvelle Agence wallonne du patrimoine (Awap). Depuis 2005, cette collection se consacre à des monuments majeurs ou au patrimoine des petites entités de Wallonie. D’intérêt scientifique, la collection se veut toutefois accessible à tous "par des textes vulgarisés".

Pour son 162e numéro, l’Awap met en lumière l’abbaye de Flône, située dans le village du même nom, sur le territoire de la commune d’Amay. Le nouveau livret, intitulé L’Abbaye de Flône à Amay : histoire et patrimoine, replonge le lecteur au cœur de l’histoire de ce patrimoine méconnu et de son architecture.

Une histoire

Érigée vers 1080 à l’initiative de trois frères issus de la chevalerie hesbignonne, l’abbaye de Flône fut d’abord un hôpital avant d’accueillir une communauté de chanoines suivant la règle de saint Augustin en 1092. Située en zone boisée, l’abbaye fut à l’origine du peuplement de la région et forgea son paysage. "Son immense domaine lui permit de traverser les crises et de faire reconstruire presque l’entièreté de l’abbaye et de l’église aux XVIIe et XVIIe siècles, après les guerres et les destructions du XVIe siècle", relate l’auteur de l’ouvrage, l’historien Jacques Verstraeten. L’abbaye est composée d’une église, de bâtiments conventuels et de communs (brasserie, moulin…). "Le bâtiment le plus ancien est celui de l’ancienne brasserie, dont certaines parties datent du XVIe siècle."

L’ouvrage expose également les nombreuses richesses que renferme l’église, telles que des fonts baptismaux romans, des dalles funéraires, des stalles, un maître-autel, plusieurs tableaux d’Englebert Fisen et enfin l’orgue, classé patrimoine exceptionnel de Wallonie et en cours de restauration. "Après la Révolution française, l’ensemble monastique appartient à la bourgeoisie avant de devenir, en 1921, le siège des Dames de l’instruction chrétienne, qui développeront une des écoles les plus prestigieuses de la région."

Une brasserie

Constituée en 2017 par quatre parents d’élèves et deux spécialistes, la coopérative Les Bières de l’abbaye de Flône vient de finir sa levée de fonds (un demi-million) en vue de développer ses activités. L’objectif, par la vente de ses bières ? Améliorer le mieux-vivre au sein de l’école (locaux, chauffage…) ; protéger et rénover le patrimoine ; et partager le savoir entrepreneurial auprès des élèves. "Nous avons produit 150 000 bouteilles en 2018. Nous tablons sur le double pour 2019", précise Emmanuel Radoux, président du conseil d’administration. Pour octobre 2020, la coopérative prévoit de construire une nouvelle brasserie sur le site, permettant d’allier production, dégustation et visite de l’abbaye.